Sandwatch : une approche scientifique et citoyenne combinée de l’adaptation au changement climatique et de l’éducation pour le développement durable

Quand, heure locale: 
Lundi, 2 Octobre 2017 - 8:30am au Jeudi, 5 Octobre 2017 - 5:30pm
Où: 
Trinité-et-Tobago, Port of Spain
Type d’événement: 
Catégorie 7-Séminaire et atelier
Contact: 
Khalissa Ikhlef (k.ikhlef@unesco.org)

L’atelier Sandwatch, intitulé “Sandwatch: une approche combinée de l’adaptation aux changements climatiques et de l’éducation au développement durable”, réunira des formateurs de formateurs, des enseignants, des éducateurs, des spécialistes en programmes scolaires, des spécialistes de l’aménagement côtier, etc., provenant de dix pays des Caraïbes.

L’atelier de formation, organisé par l’UNESCO, en collaboration avec la Commission nationale de Trinité et Tobago pour l’UNESCO, abordera le rôle de la science citoyenne dans la réalisation des objectifs de développement durable et les participants à la méthodologie Sandwatch, sur la préservation des plages et les aires côtières.

L’atelier permettra également de faire le point sur les enseignements du projet dans la région caraïbe au cours des 16 dernières années de sa mise en œuvre, afin de mieux consolider et élargir la portée du programme Sandwatch dans la région et renforcer le partage des bonnes pratiques entre îles de la région des Caraïbes ainsi qu’avec d’autres régions insulaires où Sandwatch est actif.

Les objectifs généraux de l’atelier sont les suivants :

• Renforcer les connaissances, en matière d’environnement côtier, des écoles, des jeunes et des groupes communautaires dans les Caraïbes, et leur donner le moyen d’augmenter leur capacité à répondre aux changements environnementaux et climatique.
• Stimuler l’utilisation de la base de données Sandwatch en ligne, afin que les observations et données collectées soient systématiquement entrées et analysées grâce aux outils pédagogiques disponibles, et que les changements observés soient partagés avec la communauté internationale.
• Fournir aux participants les compétences nécessaires pour mettre en place des activités Sandwatch et relier des nouvelles écoles au réseau international existant.
• Aider les spécialistes en programmes scolaires à intégrer la méthodologie Sandwatch dans les programmes scolaires nationaux, en particulier dans le contexte de l’éducation au développement durable.

Le projet Sandwatch a pour objectif de modifier les modes de vie et les habitudes des enfants, des jeunes et des adultes à l’échelle communautaire, afin de les aider à s’adapter aux changements climatiques, tout en renforçant la résilience des écosystèmes. L’approche participative adoptée par le projet aide ainsi à faire avancer la prise de conscience de la fragilité de l’environnement marin et côtier et le besoin de l’utiliser de façon raisonnée.

La méthodologie de Sandwatch est basée sur l’approche “MAST” (cigle en anglais) qui consiste à : Mesurer, Analyser, Partager, Agir. Sandwatch prône la science à l’œuvre appliquée au monde qui nous entoure, d’une manière interdisciplinaire. En effet, l’approche scientifique MAST simplifiée peut être enseignée et pratiquée dans toutes les matières, allant de la géographie à l’art, de la poésie aux mathématiques. Cette approche enseigne aux étudiants à appliquer leur apprentissage scolaire à des situations de la vie quotidienne.

Le projet Sandwatch a été initié par l’UNESCO dans les Caraïbes il y a 16 ans. Aujourd’hui il est répandu dans le monde et constitue un réseau solide et actif. Il implique plus de 50 pays en Afrique, en Asie-Pacifique, dans les Caraïbes et dans d’autres régions côtières. Pour la mise en œuvre du projet à l’échelle globale et régionale, l’UNESCO collabore avec un corpus actif de partenaires à travers le monde, notamment les commissions nationales pour l’UNESCO, les écoles, les collèges, les universités, les instituts de formation, les ONG, dont la Fondation Sandwatch, les autorités nationales et locales, les ministères (éducation, environnement, aménagement du littoral, gestion côtière, etc.), les autres agences de l’ONU, et de nombreux autres partenaires.