Sommet UNESCO-MERCK pour la recherche en Afrique 2017

Quand, heure locale: 
Mardi, 28 Novembre 2017 - 8:30am - Mercredi, 29 Novembre 2017 - 7:00pm
Où: 
Maurice, Port Louis
Type d’événement: 
Réunion d'Etat membre ou d'Institutions
Contact: 
t.peccia@unesco.org a.fahmi@unesco.org

La 3e édition de l’UNESCO-Merck Africa Research Summit (UNESCO-MARS) aura lieu le 28 et le 29 novembre dans la République de Maurice, sous le patronage de la Présidente Ameenah Gurib-Fakim. Le sommet rassemblera 200 chercheurs africains représentant l'ensemble du continent et accueillera deux tables rondes ministérielles auxquelles participeront plus de 30 ministres africains de la science, de l'éducation, du genre et de la santé.

Les principaux partenaires de l’organisation de ce sommet sont l’Union Africaine, l’Organisation Mondiale de la Santé, l’Université de Cambridge et le Gouvernement de la République de Maurice.

Le thème scientifique de l’évènement sera le cancer et le développement de vaccins. En outre, l’évènement contribuera à renforcer les capacités des chercheurs africains à travers l'organisation d'ateliers, de panels de discussion et de sessions d’information.

- Introduction à l’UNESCO-MARS

La 3e édition de l’UNESCO-MERCK Africa Research Summit (UNESCO-MARS) consolide la coopération entre les deux organisations en matière de renforcement de capacités en science, technologie, ingénierie et mathématiques (STEM) en Afrique. Faisant suite aux deux précédentes éditions, l’UNESCO et la Merck Foundation unissent leurs efforts pour répondre aux défis de la science, la technologie et l’innovation pour l’Afrique 2024 (STISA-2024) et démontrer, qu’en renforçant les capacités locales, l'Afrique peut redevenir un partenaire égal pour faire avancer l'éducation et la recherche en STEM.

- Femme et jeunesse dans les STEM

Les priorités de l’UNESCO sont l’Afrique et le Genre, ce qui coïncide avec les projets « Merck STEM program for Women and Youth ». Cette édition du sommet mettra l’accent sur l’autonomisation des femmes et des jeunes dans la recherche en STEM en lien avec les deux éditions précédentes de l’évènement, Genève (2015) et Addis-Ababa (2016) où 50% des chercheurs participant avaient moins de 35 ans et comptaient pour le 65% des femmes. Le sommet est devenu une plate-forme pour les jeunes chercheurs et scientifiques africains pour partager leurs travaux, et une opportunité pour discuter des majeurs obstacles qui se dressent devant le monde scientifique africain. Décideurs politiques, ambassadeurs, académiciens et représentant de la société civile (ONG) composent un publique hétérogène ; cette interaction des acteurs avec des profils différents crée le terrain fertile pour permettre à l’Afrique de devenir un pôle scientifique d’excellence. C’est également une opportunité pour combler le fossé entre chercheurs et décideurs politiques.

- Objectifs de développement durable

En termes d'objectifs de développement durable, l'évènement UNESCO-MARS contribue aux plusieurs des 17 objectifs : l’objectif 3 - Bonne santé et bien-être, objectif 5 - Égalité entre les sexes, objectif 8 - Travail décent et croissance économique, objectif 9 - Industrie, innovation et infrastructure, objectif 10 - Réduire les inégalités et l'objectif 17: Partenariats pour atteindre les objectifs.

- L’UNESCO-MARS: une stratégie pour le renforcement des capacités

Au cours des trois dernières années, le sommet a créé un terrain fertile aux plusieurs initiatives. Le projet a donné lieu aux publications, parmi lesquelles un livre édité en coopération avec l’Union Africaine, plusieurs articles publiés dans les revues académiques et la publication d’environ 100 résumés des travaux des chercheurs qui ont participé à l’initiative UNESCO-MARS. En outre, le partenariat a soutenu plusieurs évènements destinés à renforcer les capacités des jeunes chercheurs, parmi lesquels des ateliers de tutorat ou de communication à l’attention des filles, des femmes et des jeunes scientifiques.
L’UNESCO-MARS a parrainé et soutenu environ 600 chercheurs, afin d’aider la future génération de scientifiques à émerger en Afrique. Afin de promouvoir la coopération Nord-Sud et Sud-Sud et de développer des programmes de formation pour les jeunes chercheurs, certains lauréats des prix et des bourses MARS ont été financé pour effectuer des stages dans des centres d’excellence de l’UNESCO et des départements de recherche et développement de Merck.