Table ronde « Des mobilités licites vers une Culture de la Paix pour co-définir le développement »

Quand :

from Lundi 25 Novembre, 2019
13:30
to Lundi 25 Novembre, 2019
14:45

Type of event :

Réunion d'Etat membre ou d'Institutions

Where :

Salle IV, 7, place de Fontenoy, 75007, Paris, France

Contact :

Camille Guinet, c.guinet@unesco.org

Dans le cadre de la 40ème Conférence Générale, les Délégations permanentes du Mali, de l’Italie, du Maroc, de l'Arabie Saoudite, de la Guinée équatoriale en collaboration avec le Programme pour la Gestion des transformations sociales (MOST) de l'UNESCO et l’association Sahel Vert organisent une table ronde faisant suite au Pacte mondial sur les migrations. Cette table ronde portera sur le thème « Des mobilités licites vers une Culture de la Paix pour co-définir le développement », de 13h30 à 14h45 en salle IV.

Forts d’une convergence d’intentions sur les questions de migration et de culture de la paix, l’UNESCO et Sahel Vert proposent d’engager le débat sur le thème «Des mobilités licites vers une Culture de la Paix pour co-définir le développement » afin de pouvoir :

- sortir des crispations autour de l’approche conceptuelle des mouvements de populations, en prenant en compte les changements de paradigmes incontournables (transitions climatiques, démographiques, développement durable, etc.),
- construire des parcours de mobilités licites, à travers des expérimentations, portées par des pays volontaires, fondées sur des alternances, encadrées par un statut de « coopérant formateur »,
- mettre en place un accompagnement de ces expérimentations par un laboratoire de recherche dédié.

Il s’agit de partager des expériences et de saisir l’occasion pour développer la nécessité de compréhension autour du concept des mobilités, comme porteur de culture de la paix.
En organisant cette conférence, les initiateurs visent à ouvrir le débat sur les valeurs sociales de tolérance, d’entente qui permettent aux peuples de cohabiter sans heurts majeurs et de résister aux différentes formes d’extrémisme, de stéréotypes dont le 21ème siècle fait l’objet, ainsi que sur des propositions d’expérimentations inscrites dans une démarche scientifique de recherche.