Éducation des filles et des femmes au Mali

Nom du projet :

Autonomisation des adolescentes et des jeunes femmes par l’éducation au Mali

Durée du projet :

06-07-2016

Lieu :

Bamako - Ségou - Mopti - Tombouctou, Mali
Le projet vise à autonomiser les adolescentes et les jeunes femmes par une éducation de qualité dans des conditions d'équité pour leur permettre de développer leur potentiel et de jouir de meilleures conditions de vie.

Paroles de bénéficiaires

« Je ne donnerai jamais ma fille en mariage avant ses 18 ans et surtout avant qu’elle ne termine ses études car j’ai été moi-même victime de mariage précoce et j’en ai beaucoup souffert. En plus, je déconseille aux parents de retirer leurs filles de l’école pour les marier ou les envoyer à l’exode travailler pour préparer leurs mariages ».

Mme Aminata Maïga, Femme leader à Douentza, 42 ans

« Cette formation a été une véritable école pour moi, j’ai appris des choses que je n’ai jamais entendues à l’école. Je m’engage à orienter mon cheval de bataille à l’adresse de mes jeunes frères et sœurs en multipliant les séances de causeries éducatives avec eux. Luttons contre les infections transmissibles et défendons nos droits à la santé reproductive ».

Fatoumata Maiga, élève à Douentza

« L’année dernière, lorsque ma fille faisait la 8ème année, son père l’a donnée en mariage. Au départ il m’avait rassuré que c’était juste des fiançailles et qu’elle allait continuer ses études. Quelques mois après, la belle-famille a souhaité célébrer le mariage afin que ma fille rejoigne son mari. J’ai alors compris qu’ils voulaient lui faire abandonner ses études et j’ai démarché les autorités, les notables et d’autres personnes ressources pour qu’ils m’aident à la maintenir à l’école et j’ai pu avoir une solution car ma fille fait la 9ème cette année ».

Mme Hawa Troupeau, 54 ans, communicatrice traditionnelle à Konna

"J'ai beaucoup appris lors de cette formation sur le genre, VBG. Je sais maintenant que j'ai des obligations envers mes enfants, en particulier en ce qui concerne leur éducation, ma femme et même les voisins. À partir de maintenant, je m'engage à ne plus commettre la violence sexiste que je faisais avant. Je vous remercie sincèrement pour cette initiative, bonne chance au projet."

M. Hassane Bocoum conseiller du chef du village de Douentza

Bénéficiaires en images

Vers l'épanouissement et l'autonomisation

Résultats à mi-parcours de 2016 à 2018

Une mise en oeuvre encourageante

Amélioration de la qualité de l'éducation de base

  1. Renforcement de la gouvernance dans 250 écoles des régions de Ségou, Mopti, Tombouctou et du district de Bamako à travers le renforcement des capacités de plus de 1500 membres des comités de gestion scolaire sur leurs rôles et responsabilités et sur la dimension de genre.
  2. Renforcement de la qualité de l’éducation à travers la formation des enseignants, des directeurs d’écoles et conseillers pédagogiques sur la lecture, écriture et mathématiques et sur les techniques de gestion de groupe.
  3. Renforcement des capacités de plus de 250 animateurs des cafés et des éducateurs des CED, CAF sur la didactique de la lecture, écriture et mathématiques en 5 langues nationales.
  4. Renforcement des capacités de plus de 250 animateurs du non formel sur les compétences pour la vie.
  5. Renforcement des capacités de plus de 500 enseignants et des directeurs d’école en matière de pratiques équitables en classe.

Amélioration de l'éducation à la santé reproductive, à l'hygiène, eau et assainissement (WASH)

  1. Mise à disposition de 1500 kits pour la santé reproductive aux dispensaires scolaires et aux pairs éducateurs de Ségou, Mopti, Tombouctou et du district de Bamako.
  2. Renforcement des capacités de 60 infirmier(e)s et 200 pairs éducateurs à l’utilisation des kits pour la santé reproductive
  3. Renforcement des capacités de 972 membres des comités de gestion scolaire (CGS) sur leurs rôles et responsabilités dans la gestion de l’école, et sur le WASH : hygiène de l’eau, gestion et entretien des pompes à eau et des latrines.
  4. Construction et réhabilitation de 34 blocs de 137 latrines adaptés aux filles à Bamako
  5. Construction de 2 pompes à eau avec forage munies d’accessoires électriques adaptés aux réalités de terrain.

Sensibilisation accrue des décideurs et des communautés sur l’éducation et l’égalité des genres

  1. Organisation de Caravanes de sensibilisation à l’endroit des communautés et des élèves sur l’importance de l’éducation des filles.
  2. Diffusion de messages-clés en langues nationales afin de sensibiliser 100 000 personnes sur l’importance de l’éducation des filles à travers les radios, les spots publicitaires, les magazines/journaux, les sketchs, etc.
  3. Production de 8 panneaux d’information géants en français et langues nationales implantés dans les principaux axes des capitales régionales.
  4. Commémoration des journées internationales et nationales en lien avec l’éducation et/ou la santé des adolescentes et des jeunes femmes.

Chiffres clés

Des actions concrètes en un clin d'oeil