À propos du Bureau de l'UNESCO à Rabat

L’Accord de Siège portant création du Bureau de Rabat a été signé le 22 février 1990. Le Bureau a un mandat multi pays représentant l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), au niveau des cinq pays du Maghreb (Algérie, Libye, Maroc, Mauritanie et Tunisie).

          Le Bureau contribue à la promotion des idéaux de l’Organisation, en terme de paix, de démocratie et de droits de l’homme, par le partage et la diffusion des connaissances. Il conçoit, exécute et assure le suivi des programmes dans les cinq domaines de compétence de l’Organisation (Education, Sciences naturelles et exactes, Sciences sociales et humaines, Culture, Communication Information).

          Le Bureau apporte un appui aux pays du Maghreb en vue de formuler des politiques nationales pour atteindre les objectifs qu’ils se sont fixés dans les secteurs de compétence de l’UNESCO. 

         Les actions du Bureau sont menées sous forme d’assistance technique à travers l’élaboration de diagnostics, le développement de nouveaux outils, le renforcement des capacités des institutions nationales et locales, l’accompagnement du changement et l’aide à l’élaboration de politiques publiques dans les pays du Maghreb.

         Le Bureau veille à la mutualisation des ressources, à l’échange et au partage des résultats et des bonnes pratiques, au renforcement de la collaboration et de la coopération entre les pays (Nord- Sud, Sud- Nord, Sud-Sud) ;

Plus spécifiquement, le Bureau a pour missions de :

         Développer un travail de proximité et en étroite collaboration avec les Gouvernements des Etats membres qu’il couvre, les Commissions nationales pour l’UNESCO, les organisations gouvernementales et non gouvernementales, les acteurs académiques et culturels, les agences bilatérales de développement, les ONG et les autres représentants de la société civile.

         Le Bureau assure une implication active et un suivi continu de l’action du Système des Nations unies pour le Développement (SNUD) dans chacun des pays du Maghreb, avec un accent particulier sur sa contribution à la mise en œuvre et à la réalisation des Objectifs du Développement durable (ODD).

 

Nouveau Chargé du Bureau de l’UNESCO pour le Maghreb

Monsieur Karim Hendili assure, depuis le 1er octobre 2021, l’intérim de la direction du Bureau de l’UNESCO auprès du Maroc, de l’Algérie, de la Libye, de la Mauritanie et de la Tunisie basé à Rabat.

Karim Hendili, est architecte DPLG et titulaire d’un master en sauvegarde du patrimoine urbain et architectural. Il travaille à l’UNESCO depuis 2002, d’abord à l’Unité des Etats arabes du Centre du patrimoine mondial (Siège de l’UNESCO), jusqu’à 2007, puis à Bahreïn de 2008 à 2011.

En 2012, il retourne au Centre du patrimoine mondial où il travaille en particulier sur les initiatives visant au renforcement des capacités sur les principes et mécanismes de la Convention du patrimoine mondial ainsi que sur la sauvegarde du patrimoine culturel dans les pays en situation de conflit (Iraq, Libye, Syrie et Yémen). Il est également le coordonnateur du programme des Villes du patrimoine mondial dans le cadre duquel il est chargé du développement et de la mise en œuvre de la Recommandation de l’UNESCO concernant le paysage urbain historique (2011). Depuis 2017, Karim Hendili est responsable du programme Culture au Bureau de l’UNESCO pour le Maghreb. En septembre 2020, il rejoint le cabinet de la Directrice générale de l’UNESCO comme point focal pour la culture au sein l’équipe chargée du lancement de l’initiative « Li Beirut », qui vise notamment à contribuer à la sauvegarde du patrimoine et au relèvement de la culture dans la capitale libanaise, suite aux explosions du 4 août 2020. Sa mission achevée en décembre 2020, il réintègre le Bureau de l’UNESCO pour le Maghreb.