L'initiative

Le contexte

L'accélération du changement climatique rend la fragilité de notre planète de plus en plus tangible. La persistance des inégalités, les fractures sociales et l'extrémisme politique précipitent un grand nombre de sociétés dans la crise. Les avancées de la communication numérique, de l'intelligence artificielle et de la biotechnologie présentent un potentiel considérable, mais elles soulèvent aussi des préoccupations graves sur le plan de l'éthique et de la gouvernance. Ces préoccupations sont d’autant plus présentes lorsque l’on constate l’inégalité des contributions de l'innovation et de l’évolution technologique, quant à leur apport à la prospérité humaine.

La vision

Le savoir et l'apprentissage sont les plus riches ressources renouvelables dont dispose l'humanité pour relever les défis, et frayer des voies nouvelles. Cependant, l'éducation ne s'adapte pas seulement à un monde changeant : l’éducation transforme le monde.

L'initiative Les futurs de l’éducation : apprendre à devenir vise à réexaminer et réinventer ce que peut être, à l'horizon 2050 et au-delà, la contribution de l'éducation et du savoir au bien commun mondial.

L’objectif

L'initiative tient à mobiliser les riches et multiples manières d'être et de savoir, afin de mettre à profit l'intelligence collective de l'humanité. Elle s'appuie sur un processus de consultation vaste et ouvert, auquel sont conviés à participer les jeunes, le corps éducatif, la société civile, les gouvernements, le monde de l'entreprise et d'autres parties prenantes. Les travaux seront guidés par une Commission internationale de haut niveau, composée de figures intellectuelles issues de divers domaines et régions du monde. La Commission publiera en novembre 2021 un rapport conçu pour partager une vision résolument tournée vers l'avenir, portant sur ce que l’éducation et l’apprentissage peuvent devenir, tout en offrant des axes pour de futures politiques.

Chronologie du projet

Timeline - FR

Réfléchir ensemble afin de pouvoir agir ensemble pour créer les futurs que nous voulons.

Questions clés

Le projet repose sur une conception plurielle du futur qui prend acte de la riche diversité des manières d’être et de savoir dans le monde. La forme plurielle reconnaît ainsi les multiples dimensions du futur, et l'existence probable de différents futurs, souhaitables et indésirables – tous variant considérablement selon qui l'on est et où l'on se situe. Plutôt que de tenter de tracer les contours d'un futur unique, envisager une pluralité de futurs conforte les multiples lendemains possibles et souhaitables pour l'humanité, sur cette planète qui nous est commune.

L'initiative de l'UNESCO conçoit aussi le futur comme un espace pour un projet démocratique, qui s'articule avec le passé et le présent, sans s'y limiter. Elle s’appuie sur une analyse des tendances fondée sur des données factuelles qui pourraient nous aider à faire la lumière sur les défis et les opportunités anticipés. Cette approche sera complétée par des mécanismes participatifs, visant à dégager une vision plus générale des nouveaux futurs possibles pour l'éducation. Des consultations menées dans les différentes régions du monde, à travers différentes modalités, recueilleront les perspectives et les aspirations d'un large éventail de publics, en partant du principe que l'innovation et l'appropriation du futur doivent avoir un ancrage local tout en étant débattues au niveau mondial.

Ce projet adopte une démarche fluide, itérative et collective de la construction de l'avenir. Il a pour objet de susciter la discussion et l'action autour du rôle de l'éducation, du savoir et de l'apprentissage face aux différents futurs prédits, possibles et préférés de l'humanité et de la planète.

Le concept d'apprendre à devenir renvoie à une philosophie de l'éducation, ainsi qu’à une approche de la pédagogie qui conçoivent l'apprentissage comme un processus en constante évolution, se déroulant tout au long de la vie. Penser en termes de « devenir », c'est privilégier les « potentialités », rejeter la fatalité, et faire preuve de flexibilité et d'ouverture face à ce qui est nouveau.

Apprendre à devenir suppose la nécessité de développer la capacité d'envisager une vie meilleure et épanouissante. Pour la multitude de celles et de ceux qui, partout dans le monde, vivent sous le signe de la pauvreté, de l'exclusion, de l'errance et de la violence, l'avenir peut apparaître comme le rétrécissement progressif de toute une série de possibilités plutôt que comme une terre d'espoirs, et de promesses. Quand les aspirations humaines sont galvaudées, le monde souffre.

Alors que nous commençons à mesurer les changements que nous avons infligés à la planète, à prendre conscience de la possibilité de transformations radicales de l'organisation sociale, ainsi qu’aux changements reliés à la conscience et à l'identité humaines, nous devons nous attacher à répondre à cette question : que voulons-nous devenir ? Le savoir et l'apprentissage sont au cœur des transformations qui s'opèrent dans les esprits et dans les sociétés. Apprendre à devenir nous invite à aller au-delà de ce que nous sommes aujourd'hui.

L'éducation est un élément essentiel du Programme de développement durable à l'horizon 2030. Malgré la portée de ces engagements mondiaux et des avancées attendues, il n'en est pas moins urgent de réfléchir au-delà de cet horizon imminent. Alors que le document Éducation 2030 – Déclaration d'Incheon et cadre d'action établit une feuille de route pour la transformation des systèmes éducatifs et exprime un engagement fondamental en faveur de l'inclusion et de l'équité, nous devons néanmoins nous demander ce que l'éducation pourrait encore devenir – et ce que l’éducation peut nous permettre de devenir nous-mêmes. L'initiative de l'UNESCO relative aux « futurs de l'éducation » se projette à l'horizon 2050 et au-delà, afin d'anticiper et de façonner à la fois le futur proche, et les futurs plus distants.

Rapports mondiaux de l’UNESCO sur l’éducation

Partie intégrante d’une tradition UNESCO

Le rapport Les futurs de l’éducation : apprendre à devenir sera le dernier en date d'une série de rapports mondiaux commandés par l'UNESCO, afin de relever les défis que l'avenir nous réserve, et présenter des recommandations se rapportant à l'éducation.

Le premier de ces rapports, Apprendre à être : le monde de l’éducation aujourd’hui et demain, a été élaboré en 1971-1972 par une commission présidée par Edgar Faure, ancien Premier Ministre et Ministre français de l'éducation. Il mettait en garde contre les risques de persistance des inégalités, des privations et des souffrances, et soulignait les caractéristiques universelles de l'éducation. Le rapport Edgar Faure appelait à étendre davantage l'action éducative et à promouvoir la formation continue.

De 1993 à 1996, une seconde commission internationale, dirigée par Jacques Delors, ancien Président de la Commission européenne et ancien Ministre français de l'économie et des finances, a rédigé un rapport paru sous le titre L'éducation : un trésor est caché dedans. Ce rapport se penchait davantage sur l'importance d'une approche humaniste de l'éducation, et définissait « quatre piliers » de l'éducation : apprendre à être, apprendre à connaître, apprendre à faire et apprendre à vivre ensemble.

Parmi les autres publications importantes que l’UNESCO a publié depuis figure le rapport de 2015 intitulé Repenser l'éducation : vers un bien commun mondial ? qui proposait de considérer l'éducation et le savoir comme les biens communs de l'humanité toute entière.

Toutes ces initiatives, ainsi que les nombreux travaux réalisés dans l'ensemble du Secteur de l'éducation de l'UNESCO, nourriront le rapport mondial en cours d'élaboration, Les futurs de l’éducation : apprendre à devenir (à paraître en 2021), en prenant en compte cette importante tradition d’étude et de réflexion. Ce futur rapport a également pour ambition de servir, dès sa publication, de cadre à une concertation à plusieurs niveaux sur les politiques de l'éducation, et l'action à mener.

UNESCO Headquarters - Paris 16 Edgar Faure and Rene Maheu with the Faure report/ UNESCO HQ - Source: UNESCO Digital Archives, PHOTO0000002726, 1973-06-05 / Photographer: Dominique Roger Jacques Delors

Façonner les priorités mondiales pour l'avenir

L’initiative de l’UNESCO "Les futurs de l'éducation" contribue également au dialogue #FaçonnonsNotreAvenir qui prend place à l’occasion du 75e anniversaire des Nations Unies. Nous vous invitons à vous joindre à cette année de dialogue en répondant à l'enquête UN75.

UN75 ESP

Contact

Siège de l'UNESCO

7 Place de Fontenoy
75007 Paris, France

Programme de Recherche et Prospective en Éducation

futuresofeducation@unesco.org

Suivez-nous