Discours d'ouverture du professeur Achille Mbembe à la conférence du 30e anniversaire du programme UNITWIN/Chaires UNESCO

Mbembe1

Les 3 et 4 novembre, une conférence internationale s'est tenue au siège de l'UNESCO pour célébrer le 30e anniversaire du programme UNITWIN/chaires UNESCO.

Dédié au thème "Transformer les savoirs pour des futurs justes et durables", l'événement avait pour objectif de reconnaître les réalisations du programme au cours des trois dernières décennies, de stimuler une plus grande coopération interdisciplinaire et de catalyser de nouvelles collaborations de recherche entre les membres et les programmes sectoriels de l'UNESCO.

Le point fort de la séance d'ouverture de la conférence, le jeudi 3 novembre, a été la conférence publique donnée par le professeur Achille Mbembe, historien et théoricien politique de l'Université de Witwatersrand, intitulée "Les chemins de demain : contribution à une pensée à la mesure de la planète".

Le professeur Mbembe a affirmé qu'une nouvelle conscience planétaire est nécessaire pour transformer les biens communs de la connaissance en vue de futurs durables. Sans conscience planétaire, l'humanité sera incapable de répondre de manière significative à ce qu'il décrit comme la "situation techno-écologique" du présent. Selon lui, l'humanité doit être capable de s'appuyer pleinement sur de multiples systèmes de connaissances, appelés "archives du monde". Tirant parti de l'expérience de l'Afrique du Sud après l'apartheid, M. Mbembe a affirmé qu'il est nécessaire de décoloniser, de reconnaître ce qui est endommagé et de comprendre ce qui doit être réparé, restauré et reconstruit. Une vision plus large est nécessaire, a-t-il expliqué, pour repenser la connaissance sur la base d'un concept étendu de soins et de réparations, afin de contrer l'épuisement des ressources et de compenser la destruction des corps, des âmes et des esprits. Selon lui, l'UNESCO est le lieu idéal pour que l'humanité aborde les grandes questions de notre temps.

Après la conférence, le professeur Mbembe a été rejoint par Mr Federico Mayor, ancien directeur générale de l'UNESCO (à distance), Mme Stefania Giannini, sous-directrice générale de l'UNESCO responsable de l'éducation, et la professeure Arathi Sriprakash de l'Université de Bristol, pour une discussion sur les sujets abordés et pour répondre aux commentaires de l'auditoire.
 

La conférence complète peut être regardée à ce lien.

Contact

Siège de l'UNESCO

7 Place de Fontenoy
75007 Paris, France

Division Futur de l'apprentissage et Innovation

futuresofeducation@unesco.org

Suivez-nous