Recherche et prospective en éducation
Réflexions thématiques

Les documents de travail sur la recherche et la prospective en éducation (ERF) contribuent aux débats mondiaux sur l'éducation et le développement dans un monde de plus en plus complexe, incertain et en contradiction. Cette série s’adresse aux analystes des politiques éducatives, aux chercheurs et aux praticiens. Elle fournit également un aperçu des questions clés dans le cadre de l'Agenda 2030 pour le développement durable et de l'initiative Les futures de l'éducation. Disponible en anglais, arabe, espagnol et français. Consultez la série complète ici.

Recherche et prospective en éducation
Réflexions thématiques

Linkhttps://unesdoc.unesco.org/ark:/48223/pf0000384218

Abstract:

This paper looks at recent calls for “a new social contract for education” through the lens of a relational ontology for humanity and a living planet. Through a critical view of social contract theory, the paper looks at how this call can be an entry point to a deeper paradigmatic shift in framing questions of justice, social organization, and education itself. It proposes a shift from a rules-based transactional model to a relationship-based model grounded in understanding and appreciation of interdependence and interconnectedness. In order to shape more just and sustainable futures for humanity and the planet, a new social contract for education will need to transcend atomistic, transactional, and adversarial social dynamics and instead be organized around relational interconnectedness.

Lien : https://unesdoc.unesco.org/ark:/48223/pf0000381645_fre/PDF/381645fre.pdf.multi

Résumé :

Les systèmes éducatifs sont l’institutionnalisation formelle des connaissances, des valeurs et des individus que notre société privilégie et des moyens et modalités utilisés à cette fin. Ces hypothèses sont révélatrices de la manière dont sont structurés les systèmes. Elles définissent également les interactions collectives et individuelles au sein des systèmes éducatifs et déterminent en dernier ressort la manière dont les individus et certains groupes particuliers d’individus s’intègrent à ces systèmes. Le présent article soutient que, par leur ampleur et leur gravité à l’échelle internationale, les perturbations de l’éducation mettent en cause les différenciations considérées comme évidentes qui privilégient « l’Ouest » et en font le référentiel du « Reste ». Il défend l’idée selon laquelle le régime techniciste prédominant des connaissances ne saurait favoriser le relèvement, et propose une approche différente.

Lien : https://unesdoc.unesco.org/ark:/48223/pf0000376150_fre/PDF/376150fre.pdf.multi

Résumé :

La présente étude s’inspire de l’argumentation de l’économiste Kate Raworth, selon laquelle le dynamisme des économies ne repose pas seulement sur les emplois et le marché, mais aussi sur le travail lié à l’exercice des responsabilités familiales des ménages, sur l’infrastructure et sur les investissements de l’État, ainsi que sur les ressources collectives des communs. L’éducation doit apporter aux élèves les compétences requises pour participer à l’exécution des tâches nécessaires à l’économie formelle, mais aussi pour fonder un ménage écologiquement résilient et capable de protéger ses membres. Cela suggère qu’il faut être attentif non seulement aux emplois, mais aussi à la capacité des élèves de préserver et défendre la viabilité de l’État et de contribuer à la conservation des biens communs.

Lien : https://unesdoc.unesco.org/ark:/48223/pf0000374923_fre/PDF/374923fre.pdf.multi

Résumé :

Au vu des nombreux périls qui menacent notre existence et dont nous sommes nous-mêmes la cause, ce document nous invite à réinventer et à restructurer l’éducation pour qu’elle contribue à la survie future de notre planète. Il propose dans cette optique sept déclarations visionnaires sur ce que pourrait être l’éducation en 2050 et au-delà. Ces déclarations découlent de trois hypothèses. Premièrement, la durabilité de l’humanité et celle de la planète sont une seule et même chose. Deuxièmement, toute initiative qui prétendrait garantir des futurs durables tout en continuant à dissocier les êtres humains du reste du monde est aussi vaine qu’illusoire. Troisièmement, l’éducation a un rôle déterminant à jouer afin de redéfinir notre place et notre agentivité dans ce monde interdépendant. Il faut pour cela opérer une mutation conceptuelle radicale : nous tentions de comprendre le monde afin de le transformer, il nous faut à présent apprendre à devenir avec le monde qui nous entoure. Notre survie future dépend de notre capacité à accomplir cette mutation.

Lien : https://unesdoc.unesco.org/ark:/48223/pf0000373581_fre/PDF/373581fre.pdf.multi

Résumé :

Le présent document vise à étudier les tensions entre l’avenir tel qu’il est imaginé et le poids du passé à partir des enseignements tirés des interventions en prospective transformatrice menées dans plusieurs pays. Il décrit un processus d’intervention simple de réflexion prospective permettant de créer des stratégies alternatives, et illustre ce processus par des exemples tirés d’ateliers de prospective concernant notamment le domaine de l’éducation. Le fil conducteur qui relie ces diverses expériences est la tension entre le passé emmuré et l’avenir qui se profile

Contact

Siège de l'UNESCO

7 Place de Fontenoy
75007 Paris, France

Division Futur de l'apprentissage et Innovation

futuresofeducation@unesco.org

Suivez-nous