Plus d’excuses : il faut assurer l’éducation de toutes les personnes déplacées de force

Aperçu

Ce document, publié conjointement par le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et l’équipe du Rapport mondial de suivi sur l’éducation avant la tenue du Sommet mondial sur l’action humanitaire, pointe du doigt une indifférence générale à l’égard du droit à l’éducation des personnes déplacées de force.

Il appelle les États et leurs partenaires humanitaires et de développement à prendre d’urgence les mesures nécessaires pour inclure les enfants et adolescents déplacés à l’intérieur de leur propre pays, demandeurs d’asile ou réfugiés dans les plans d’éducation nationaux et pour collecter des données de meilleure qualité afin de suivre l’évolution de leur situation.

Key resources