Le spectacle vivant pour changer les comportements

vanuatu_17949.jpg

© SIMON BAKER/SIPA

Sur les îles Vanuatu, l’ONG Wan Smolbag Theatre a une conviction, celle que le spectacle vivant peut changer le monde. Ici, on utilise le théâtre et la production de films pour faire évoluer le comportement des populations des îles du Vanuatu, Fidji et Salomon sur des sujets touchant à l’environnement, à la santé ou à la citoyenneté. Les pièces de théâtre sont variées. Elles s’intéressent à l’agriculture, à la pêche, mais aussi à l’alimentation et la santé pour éduquer les populations aux bienfaits d’une nutrition équilibrée. Cette ONG existe depuis 1989 et emploie aujourd’hui 100 salariés et 400 bénévoles.

En parallèle des activités artistiques, l’ONG a mis en place de nombreuses actions éducatives. Ces éclaireurs du changement ont assuré la protection des tortues et de la barrière de corail pour mieux préserver l’environnement. Ils se sont mobilisés pour lutter contre les violences domestiques et pour promouvoir le rôle des femmes dans la société. Enfin, ils s’intéressent également à la prévention des maladies sexuellement transmissibles, notamment le VIH. Le travail de prévention a permis d’augmenter considérablement le nombre de jeunes femmes qui viennent se renseigner sur les moyens de contraception, mais il a également instauré un véritable changement de mentalité au sein de la communauté. Désormais, les hommes, qui jusqu’alors considéraient souvent que la contraception était de la responsabilité de la femme, sont de plus en plus nombreux à venir chercher eux-mêmes les pilules contraceptives de leur partenaire et les préservatifs.

 

REPORTER

 

SIMON BAKER

"Les habitants du Vanuatu et les personnes de Wan Smolbag sont extrêmement accueillants. Ils m’ont fait me sentir comme un membre de leur communauté ce qui a rendu les choses beaucoup plus difficiles quand j’ai dû quitter le reportage trois jours plus tôt à cause de l’arrivée du Cyclone Pam qui fonçait sur les îles Vanuatu. Voir à distance les dégâts que le cyclone avait pu causer m’a touché au plus profond. J’ai échangé des emails avec la troupe de théâtre après le passage du cyclone et sa résilience m’a beaucoup impressionné alors qu’elle venait de subir un tel désastre."

 

 

Thèmes: 
Villes
Éducation
Environnement
Égalité des genres et autonomisation des femmes
Santé