L'école du recyclage

5.img_7726c.jpg

© AL CAHEN/SIPA

Le Caire produirait chaque jour près de 15 000 tonnes d’ordures. Aux pieds de Mokattam, vivent les éboueurs de cette gigantesque métropole, appelés « zabbaleen ». Survivant grâce aux déchets, ils sont devenus une « caste » à part entière, souvent exclue de la société. L’Association pour la Protection de l’Environnement (APE) s’efforce d’améliorer leurs conditions de vie et, plus important encore, de leur redonner une certaine dignité en transformant leur travail en une véritable entreprise commerciale. Le recyclage est aujourd’hui une industrie importante. L’École du Recyclage donne aux enfants les bases scolaires nécessaires, des recommandations sanitaires, et des formations pratiques pour faire du recyclage un vrai métier.

PRINCIPALES ACTIONS ÉDUCATIVES

  • Des programmes d’alphabétisation, l’apprentissage du calcul et de l’hygiène.
  • L’acquisition de compétences pratiques et commerciales sur le recyclage.
  • L’École du Recyclage a formé plus de 350 enfants.

 

REPORTER

 

ANNE-LAURE CAHEN

"Au Caire, j’ai été touchée par la communauté des chiffonniers. Les zabbâlines sont fiers de leur rôle dans la société. Malgré la saleté et les conditions extrêmement dures de leur travail, ils ont conscience d’être un maillon essentiel du recyclage. Et ce, dès leur plus jeune âge. Les enfants participent activement au tri. L’accès à l’éducation leur permet d’envisager un avenir meilleur, un travail moins pénible et plus rémunérateur mais, pour beaucoup, il est hors de question de quitter leur quartier."

 

Plus d'information: Lire la histoire complete (PDF)

Thèmes: 
Villes
Éducation
Gestion des déchets