L'éducation à l'environnement en action : l'exemple de la réserve de biosphère du Tonlé Sap au Cambodge

cambodia-success-story.jpg

© UNESCO/ Keat Kunthea

En 1997, le grand lac Tonlé Sap a été désigné comme la première réserve de biosphère du Cambodge. La réserve de biosphère du Tonlé Sap se compose d'un lac ouvert en son centre, de la forêt marécageuse d'eau douce qui l'entoure et de prairies bordières soumises à des crues saisonnières. Cette zone est alimentée par le régime hydrographique du Mékong. Pendant la saison sèche, la superficie inondée est cinq fois moins étendue qu'à la saison des pluies, et le sens des crues s’inverse entre les saisons. La forêt marécageuse, qui forme l'habitat le plus riche, est d'une importance primordiale pour la productivité de l'écosystème (pêcheries) et sa biodiversité (en particulier les oiseaux aquatiques et les reptiles). Les zones les moins perturbées et les plus diversifiées sur le plan botanique ont été classées comme aires centrales : Prek Toal (province de Battambang), Moat Khla/Boeng Chhma (provinces de Siem Reap et de Kompong Thom) et Stung Sen (province de Kompong Thom).

J'étais chargée d’emmener les enfants déscolarisés au bureau de l'environnement de Prek Toal et de leur apprendre à dessiner des animaux, à peindre, à pratiquer des jeux autour du thème des ressources naturelles. Au bout de six mois, les enfants avaient reçu un enseignement sur la protection de l'environnement, mais nous ne disposions toujours pas de manuels sur l'environnement. Entre 10 et 15 enfants suivaient les cours d'éducation à l'environnement, qui avaient lieu une fois par semaine et s'accompagnaient d'un repas. Les cours duraient une heure, et les enfants les appréciaient.

Plus d'information : Lire l’histoire complète (PDF)

Thèmes: 
Éducation
Environnement
Niveau d'apprenant: 
Enseignement primaire
Pays: 
Cambodge