Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Imaginer les Avenirs de l’Afrique

infocus_iaf.jpg

© Getty Images / Choness

Au travers le projet Imaginer les Avenirs de l’Afrique (IAF), une collaboration interdisciplinaire, l’UNESCO et la Fondation OCP s’associent pour changer la façon dont le futur est conçu, pensé et utilisé en Afrique. Le projet IAF est un projet de recherche sur comment et pourquoi nous utilisons le futur en entreprenant la mise à l’épreuve de prototype de laboratoire de littératie du futur (FLL) en Afrique. Objectif : prouver qu’en changeant nos approches du futur, nous pouvons mieux comprendre nos appréhensions et espoirs du moment.

Imaginer les Avenirs de l’Afrique (IAF) est un projet de recherche rare et innovant dont la phase prototypage de son cycle d’innovation porte sur la mise à l’épreuve (testing) d’un protoype particulier de FLL, le Laboratoire de Littératie du Futur pour l’Emergence (FLL-N). Aux fins d’aboutir à une approche pratique, robuste et adaptable à une pluralité de contextes pour favoriser le développement de cette capabilité, l’UNESCO collabore avec la Fondation OCP et l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) pour conduire un certain nombre de laboratoires et activités en Afrique démontrant l’efficacité et l’efficience des FLL. La mise à l’épreuve de prototype d’instruments de politique publique est non seulement rare mais requiert également une expertise technique importante, ce qui justifie une période d’implémentation longue (3 ans) et un budget significatif (IAF est un projet de 3 million USD). Le projet est actuellement en phase pilote et les prototypes de laboratoire, prévus au nombre du 5, auront lieu en Afrique en 2019.

Qu’est-ce que la littératie du futur ?

FL est une capabilité qui nous permet de mieux comprendre le rôle que le futur et nos perceptions de celui-ci jouent dans ce que nous voyons et faisons présentement. Nous pouvons devenir plus aptes à utiliser le futur, être davantage lettrés du futur, lorsque nous comprenons les deux éléments suivants. Premièrement, le futur n’existe pas encore, il ne peut qu’être imaginé. Deuxièmement, nous sommes dotés de la faculté d’imaginer. Il en résulte que nous avons la capacité d’apprendre à imaginer des futurs motivés par différentes variables et de différentes façons. En ce faisant, nous devenons davantage lettrés du future.

Pourquoi en Afrique ?

Il s’agit de générer la preuve selon laquelle tout Africain peut diversifier les raisons et les façons dont il pense le futur sur et pour le Continent.

Les différentes facettes du projet Imaginer les Avenirs de l’Afrique (IAF) rassemblent plusieurs disciplines d’expertise de l’UNESCO ainsi qu’une série de partenaires dévoués prenant en charge la co-organisation d’un Laboratoire de Littératie du Futur (FLL) qui sont les processus phares permettant d’acquérir la capabilité qu’est la littératie du futur. A travers ces partenariats, le projet Imaginer les Avenirs de l’Afrique explore des approches innovantes pour penser une paix et un développement durables du Continent.

UNESCO conçoit des FLL de manière participative aux côtés des champions locaux. Cette co-construction assure une empreinte locale durable des concepts de la littératie du futur, ainsi que le respect de l’authenticité des dynamiques de groupe. FLLs sont des outils également destinés aux acteurs africains souhaitant se saisir des agendas internationaux comme l’Agenda 2063 de l’Union Africaine ou l’agenda des Objectifs Millénaires pour le Développement Durable des Nations Unies.
FLLs permettent d’aborder des défis d’échelles variées, locales, régionales ou nationales : changement climatique, transitions alimentaires, biodiversité, résilience, défis des jeunesses africaines, questions de sexe et de genre, Science, Technologie et Innovation (STI), éducation supérieure, éducation et formation technique et professionnelle (TVET), promotion de l’héritage et de la diversité culturels, dialogue interculturel et interreligieux, accès à l’information, l’internet et la révolution mobile en Afrique, etc.

Les laboratoires de littératie du futur (FLL) sont conçus pour inviter, apprécier et améliorer les capacités d’anticipation d’une série large et diverse d’acteurs locaux – membres du gouvernement national, d’une firme multinationale ou activistes pour la jeunesse et les droits des femmes ancrés dans une communauté locale. Les FLLs génèrent des stratégies nouvelles et innovantes, des politiques, des réseaux à exploiter en Afrique, pour l’Afrique, par des Africains.

Que révèlent les Laboratoires de Littératie du Futur (FLL) ?

Le projet IAF est un projet innovant et rare de recherche dont la phase de prototypage du cycle d’innovation teste un format spécial de FLL, le Laboratoire de Littératie du Futur pour l’Emergence (FLL-N). Cette phase a pour but de mettre en exergue et mettre à l’épreuve des objectifs et règles méthodologiques qui permettent dans un maximum de situations d’aboutir aux résultats suivants :

  • Révéler les prémisses d’anticipation des participants,
  • Renforcer leur capacité à utiliser le futur de plusieurs façons et pour plusieurs raisons dans des contextes variés (c’est ainsi que l’on acquiert la capabilité qui s’appelle la littératie du futur),
  • Leur permettre de se poser de nouvelles questions,
  • D’accroître et améliorer leur compréhension de ce qu’est la littératie du futur et de comment concevoir et conduire un FLL, et
  • Révéler l’émergence plutôt que les prédictions : la littératie du futur conduit à un passage de l’Anticipation pour le futur à l’Anticipation pour l’Emergence.

Contact