Message – Gouvernement de l'Azerbaïdjan

Message de la part Son Excellence M. Anar Karimov : Ambassadeur et Délégué Permanent du Gouvernement d’Azerbaïdjan à l’UNESCO

 

L’Azerbaïdjan est un pays situé à la croisée des chemins de civilisations, cultures et religions, héritant ainsi de traditions très fortes en termes de diversité culturelle, de tolérance et de multiculturalisme, des traditions qui ont été par ailleurs préservées et chéries à travers les siècles pour les nouvelles générations. Le dialogue interculturel, la tolérance ainsi que le multiculturalisme sont également devenues des priorités au sein de notre politique d’Etat. Le Processus de Bakou, initié par le Président de la République d’Azerbaïdjan, Son Excellence M. Ilham Aliyev, en est un exemple fort.

Dans le cadre de ce processus, des représentants du monde politique, de contextes pratiques, de la société civile, des media et de l’univers académique ont été rassemblés dans le but de lancer des discussions au sujet de la tolérance et du dialogue entre représentants de différentes régions. Le Forum Mondial sur le Dialogue Interculturel, organisé tous les deux ans, représente la dimension institutionnelle de ce Processus, célébrant sa quatrième édition en mai 2017.

Ce Forum est devenue une plateforme unique, rassemblant de nombreuses parties prenantes incluant l’UNESCO, l’UNAOC, l’UNWTO, le Conseil de l’Europe, l’ISESCO et d’autres encore, dans le but d’échanger sur comment le dialogue interculturel peut contribuer à aborder plusieurs des défis les plus pressants auxquels l’humanité fait face aujourd’hui. L’UNESCO est l’un des partenaires principaux du Gouvernement d’Azerbaïdjan dans l’organisation de cet important Forum, reconnu mondialement.

En conséquence de la politique d’Etat mentionnée ci-dessus, l’Azerbaïdjan s’est engagée dans la coopération et le partenariat avec l’UNESCO, qui est la principale Organisation mandatée à encourager la paix à travers le dialogue et la tolérance. Depuis que nous avons rejoint l’UNESCO, notre implication avec l’Organisation n’a cessé de croître. Ici, je souhaite mettre en avant du rôle décisif et important de la Première Dame de la République d’Azerbaïdjan, Présidente de la Fondation Heydar Aliyev et Ambassadrice de bonne volonté, Mme Mehriban Aliyeva. Dans le cadre du large éventail d’activités de la Première Dame d’Azerbaïdjan, tant au niveau national qu’international, ayant pour but de promouvoir les valeurs de l’UNESCO, la coopération entre l’Azerbaïdjan et l’UNESCO s’est intensifiée, et est même devenue plus dynamique, se dirigeant ainsi vers de nouveaux de partenariats pour la progression des idéaux de paix et de solidarité.

Un évènement clé dans l’approfondissement de cette relation a été la signature de l’Accord Cadre sur la Coopération entre le Gouvernement d’Azerbaïdjan et l’UNESCO dans les sphères de l’éducation, des sciences, de la culture et de la communication le 18 juillet 2013. En ligne avec l’esprit de cet Accord, l’Azerbaïdjan s’est engagé à fournir une contribution financière à l’Organisation dans le but de soutenir sa mission internationale dans des domaines tels que l’éducation des jeunes filles, la protection du patrimoine matériel et immatériel, l’égalité des sexes, la valorisation du dialogue interculturel ainsi que la prévention des catastrophes naturelles.

Au sein du contexte d’implémentation de cet Accord Cadre, plusieurs projets ont été financés par l’Azerbaïdjan et parmi eux, je suis heureux de mentionner la plateforme éducative en ligne dédiée au dialogue interculturel.

Le projet sert à promouvoir la connaissance réciproque de la diversité culturelle, ethnique, linguistique et religieuse afin de construire des sociétés plus pacifiques et inclusives.

Dans des termes plus concrets, nos attentes de ce projet sont premièrement, la création d’un réseau de personnes pour évaluer et développer davantage des politiques innovantes orientées vers le dialogue, des outils ainsi que des modalités, puis deuxièmement, le développement de contenus et outils de référence relatifs au dialogue interculturel, dans le but de soutenir le travail de l’UNESCO à développer des compétences interculturelles ainsi qu’à encourager l’alphabétisme culturel.

Nous sommes convaincus que les objectifs rattachés à ce projet correspondent parfaitement à notre vision du dialogue qui, aujourd’hui, dans les moments agités au cours desquels l’humanité fait face à d’énormes défis, davantage d’efforts devraient être investis dans la valorisation du dialogue interculturel et la compréhension mutuelle. Je crois que ces valeurs sont essentielles dans la construction de la paix et de l’harmonie pour notre monde.

Je souhaite saisir cette opportunité pour remercier l’équipe de l’UNESCO pour leur coopération précieuse ainsi que pour l’implémentation efficace de ce projet important.

 

Son Excellence M. Anar Karimov : Ambassadeur et Délégué Permanent du Gouvernement d’Azerbaïdjan à l’UNESCO