Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Internet et la radicalisation des jeunes: prévenir, agir et vivre ensemble

mar, 1 nov -
10:15 - 11:45

Séance 6 - Atelier 6.1: La prévention de la radicalisation menant à la violence par les contre-narratifs et narratifs alternatifs sur le Web

AbdelRahman Fouda

Professeur-adjoint (Représentant d'Al-AZHAR) (Egypte)

Né en Egypte 1976, AbdelRahman Fouda a fait toutes ses études à l’AZHAR. Il a obtenu sa licence ès Langue et littérature françaises du Département de français, Faculté des langues et de la traduction, Université d’Al-AZHAR, en 1998. Il a été nommé assistant au même Département et y a obtenu son Master ès Langue et Littérature françaises (« Les Conquérants d’André Malraux : Traduction vers l’arabe suivie d’une étude littéraire et linguistique ») en 2004, pour devenir Maître-assistant. Son Doctorat, inscrit en cotutelle entre l’Université d’Al-AZHAR et celle d’Aix-en-Provence (Aix-Marseille 1), qui s’intitule « Etude traductologique de trois romans de Taher Ben Jelloun : L’Enfant de Sable, La Nuit sacrée, Jour de silence à Tanger », a été obtenu en 2008, avec mention « Très honorable » et titre « Maître de conférences ».

Pour obtenir le titre de Professeur-adjoint en 2014, il a présenté au Comité de la Promotion six recherches : 1) La réception des Caricatures anti-islamiques dans le Monde musulman ; 2) Les effets sémantiques dus à la multiplicité des modes de lecture du Coran ; 3) La problématique de la traduction poétique : Application sur des exemples choisis d’Al-Mou‘allaqât ; 4) Mort d’un silence de Clémence Boulouque : étude sémiologique des personnages ; 5) L’image spéculaire de l’Egypte à travers « L’Egypte dans mon miroir » de Jeanne Arcache : étude imagologique ; 6) Les enjeux de la traduction poétique.

En vue de porter le titre de Professeur, il a de plus présenté au Comité de la Promotion cinq nouvelles recherches jusqu’à maintenant : 1) La poétisation de la Sirah du Prophète Mohammad, étude du poème « L’an neuf de l’Hégire» de V. Hugo ; 2) La problématique de la traduction des Subtilités coraniques ; 3) Le réel palestinien dans l'imaginaire juif : le cas de «Palestine» d'Hubert Haddad ; 4) Relation créatrice Auteur/Traducteur : le cas de «Le Soleil des Scorta» De Laurent Gaudé ; 5) Pièges de l'arabe et problématique de leur traduction vers le français.

Il occupe actuellement le poste de Professeur-adjoint au Département de français, Faculté de langues et de traduction, Université d’Al-AZHAR. Il a occupé auparavant le poste de vice-Chef de ce même département, et le poste de Directeur du Département de français (Islamologie) à la même Faculté, et le poste de Directeur de l’Unité du français à l’Observatoire de l’AZHAR au Siège du Grand Imam d’Al-AZHAR. Il a passé deux années d’étude en France comme doctorant de 2006 à 2008, où il a de plus travaillé comme Lecteur d’arabe à l’Université d’Aix-Marseille 1. Il a également travaillé comme Professeur dans plus d’une Université égyptienne. Il sera Représentant de L’AZHAR lors de la Conférence.