Journée internationale de la fin de l'impunité pour les crimes commis contre les journalistes 2017

Commémoration principale

Enregistrement en ligne de la commémoration principale (en anglais)

 

L’impunité pour les crimes commis contre les journalistes représente un des facteurs principaux de continuation du cycle de violence contre l’utilisation de la liberté d’expression. L’impunité n’affaiblit pas seulement la liberté d’expression et l’accès à l’information, mais aussi tous les autres droits fondamentaux. Afin de sensibiliser à cette problématique, encourager les actions de toutes les parties prenantes et résorber le cycle de violence, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté la résolution A/RES/68/163 lors de sa 68ème session en 2013, qui proclame le 2 novembre Journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre des journalistes (IDEI). La résolution exhorte tout particulièrement les États membres à mettre en œuvre des mesures définitives pour mettre fin à la culture de l’impunité actuelle. Dans cette Résolution, l’UNESCO a été désigné pour faciliter la mise en œuvre de la Journée internationale contre l’impunité.

L’évènement principal de la Journée internationale contre l’impunité 2017 sera organisé à Colombo (Sri Lanka) par l’UNESCO et le Ministère des finances et des médias, avec la participation de plusieurs parties prenantes dont la Commission intergouvernementale des droits de l’homme de l’ASEAN (AICHR) et des représentants des Commissions nationales des droits de l’homme. Ce séminaire d’une journée, intitulé « Renforcer la coopération régionale pour promouvoir la liberté d’expression et l’état de droit en Asie en mettant fin à l’impunité pour les crimes commis contre les journalistes », cherchera à faire avancer les dialogues et les stratégies pour renforcer la coopération régionale en matière de sécurité des journalistes et mettre fin à l’impunité en Asie. Cet évènement se concentrera sur le rôle des systèmes judiciaires et des commissions nationales des droits de l’homme, ainsi que sur celui de la société civile et des médias dans ce défi permanent qui est de combattre l’impunité pour les crimes commis contre les journalistes dans la région. En encourageant les meilleures pratiques et en identifiant des solutions concrètes, cet évènement vise à renforcer la lutte contre l’impunité pour les crimes contre les journalistes en Asie et à inscrire ce problème dans le cadre plus global de la protection des droits fondamentaux.

Pour plus d’information, consulter la note conceptuelle (EN).