Porte-paroles

Le Conseil international de coordination (CIC) du Programme sur l'Homme et la biosphère (MAB) a nommé le Dr Jane Goodall DBE, marraine du 50e anniversaire du MAB. Le Dr Goodall a été choisie par le CIC car elle représente les valeurs du programme qui sont ancrées dans la recherche scientifique, le respect de la biodiversité et la promotion du développement durable.

Cette nomination est également un hommage à son travail au fil des ans pour la défense de la nature et des populations locales qui en dépendent, à l'échelle mondiale et plus particulièrement dans la réserve de biosphère de Gombe Masito Ugalla en Tanzanie.

Le Dr Goodall, ainsi que cinq jeunes porte-parole de chaque région du monde, seront les porte-parole de la philosophie et des actions du programme MAB et de son réseau mondial de réserves de biosphère tout au long de 2021.

Dr Jane Goodall

En juillet 1960, à l'âge de 26 ans, Jane Goodall quitte l'Angleterre pour se rendre dans ce qui est aujourd'hui la Tanzanie et s'est aventurée dans le monde peu connu des chimpanzés sauvages. 

Munie d'un simple carnet, de jumelles et de sa fascination pour la vie sauvage, Jane Goodall a bravé un royaume inconnu pour offrir au monde une fenêtre remarquable sur les plus proches parents vivants de l'humanité.

En près de 60 ans de travaux novateurs, le Dr Jane Goodall nous a non seulement montré l'urgence de protéger les chimpanzés de l'extinction, mais elle a aussi redéfini la conservation des espèces pour y inclure les besoins des populations locales et de l'environnement.

En 1977, elle fonde l'Institut Jane Goodall pour développer la recherche et la protection des chimpanzés, et pour renforcer les efforts de conservation et l'éducation environnementale.

Prenant en compte l'importance de préparer la jeune génération aux défis environnementaux actuels, le Dr Goodall a lancé le programme Roots & Shoots en 1991.

Roots & Shoots rassemble des jeunes du monde entier pour travailler sur la relation entre les humains, les animaux et l'environnement, afin d'améliorer notre vie présente et future.

Participation au Programme MAB

Aujourd'hui, elle parcourt le monde, parlant des menaces qui pèsent sur les chimpanzés et des crises environnementales, exhortant chacun d'entre nous à agir au nom de tous les êtres vivants et de la planète que nous partageons. Parmi ses travaux importants figure la désignation de son domaine de recherche le plus emblématique, le Centre de recherche de Gombe Current, comme faisant partie de la réserve de biosphère de Gombe Masito Ugalla en 2018.

L'Institut Jane Goodall fait également partie du Partenariat pour la survie des grands singes, lancé en 2001 pour aider à assurer la survie à long terme des gorilles, des chimpanzés, des bonobos et des orangs-outans et de leur habitat en Afrique et en Asie.

Porte-parole des jeunes du MAB

La jeunesse est l'avenir du Programme sur l'Homme et la Biosphère. Suite à une consultation participative mondiale, un porte-parole jeunesse a été nommé pour chaque réseau régional du MAB lors du Forum pour la biodiversité de l’UNESCO, le 24 mars 2021.

Alicia Donnellan Barraclough (EuroMAB)

Alicia est une chercheuse de nationalité britannique et espagnole. Elle vit et travaille actuellement dans la réserve de biosphère de Nordhordland en Norvège. Elle est chercheuse à la chaire UNESCO de l'université de Bergen et dirige des projets de terrain. Elle se consacre au rapprochement entre le public et la nature par le biais de la connaissance et de la pratique. Dans son travail, Alicia s'engage au-delà des clivages à produire des connaissances et à informer la pratique de manière inclusive et juste pour les populations et pour la planète.

Rabecca Laibich (AfriMAB)

Rabecca, 24 ans, est née et a grandi dans la réserve de biosphère du Mont Elgon, au Kenya. Elle est titulaire d'une licence en gestion des ressources humaines de l'université Moi. Elle travaille actuellement avec un groupe de jeunes dédié à la conservation de la biodiversité dans la réserve de biosphère du Mont Elgon. Rabecca est déterminée à faire valoir le cinquantenaire du MAB pour porter la voix des jeunes au niveau local, régional et mondial dans le but de voir les humains apprendre à vivre en harmonie avec la nature.

Amel Mechmech (ArabMAB)

Amel est une sociologue et écologiste tunisienne de 33 ans. Elle consacre sa carrière professionnelle à la préservation et à la valorisation du patrimoine naturel et culturel. Elle croit fermement aux valeurs et aux missions du programme MAB de l'UNESCO et s'engage à intégrer le travail des jeunes autour des réserves de biosphère.

Obed Palagot Echavarria (IberoMAB)

Obed est né et a grandi dans la réserve de biosphère de Los Tuxtlas au Mexique. Il est titulaire d'une licence en biologie de l'Université nationale autonome du Mexique (UNAM) et consacre sa carrière à la conservation de la biodiversité et à l'éducation environnementale. Il est engagé dans plusieurs initiatives bénévoles et déterminé à travailler aux côtés des jeunes d'IberoMAB. Il vit et travaille actuellement dans la réserve de biosphère de Los Tuxtlas.

Xiaoge Ping (ASPACMAB)

Xiaoge est chercheuse à l'Institut de zoologie de l'Académie chinoise des sciences. Elle étudie la conservation de la faune et de la biodiversité depuis 15 ans et a mené une grande partie de ses travaux dans les réserves de biosphère chinoises. Elle est très attachée à la conservation de la biodiversité et elle s'est familiarisée au fil des années avec les conventions internationales sur la biodiversité.

Emanuel Anthony Kilugala (Roots & Shoots)

Emanuel vient de la réserve de biosphère Gombe Masito Ugalla en Tanzanie et représente le programme Roots & Shoots de l'Institut Jane Goodall. Il est titulaire d'une licence en sciences forestières et se consacre à la conservation de la biodiversité et des ressources naturelles. En tant que porte-parole pour les jeunes, il souhaite partager ses expériences autant qu'il souhaite apprendre de ses pairs afin d’élargir ses perspectives et ses connaissances sur la conservation et les modes de vie durables.