Mobilizing local and indigenous knowledge for climate change observations and solutions

Note conceptuelle

EN / FR / ES / NE

 

Mobiliser les savoirs locaux et autochtones
pour les observations et solutions relatives aux changements climatiques: 
Une perspective de la région des Caraïbes

Une conférence d’experts régionaux organisée par l’UNESCO
Reportée à début Décembre 2017, Georgetown, Le Guyana

Les changements climatiques constituent des risques pour toutes les sociétés à travers le monde, mais ces risques sont distribués de façon inégale. Ceux qui ont le moins contribué à l’accélération du changement climatique sont ceux qui sont tout particulièrement menacés par ses impacts. Il s'agit notamment des communautés rurales, des peuples autochtones et des populations côtières et des petites îles. Dans le même temps, les peuples autochtones et les communautés locales n'ont pas été passifs mais ont répondu aux changements qui les ont affectés.

Les observations des femmes et des hommes des communautés, ainsi que leurs connaissances liées à la gestion de l'environnement, peuvent apporter d’importantes contributions pour comprendre les impacts du changement climatique et la façon d’y répondre sur le plan local. Ces connaissances peuvent également être spécifiques au genre, reflétant ainsi les rôles différents mais complémentaires de la femme et de l'homme, par exemple dans l’exploitation et la gestion des ressources naturelles. Bien que les transformations environnementales causées par le changement climatique soient sans précédent, les connaissances locales et autochtones et les stratégies d'adaptation peuvent néanmoins constituer une base cruciale pour les observations communautaires de mesures de changement et d'adaptation (UNESCO-UNU, 2012).

Le Cinquième Rapport d'Evaluation du Groupe d'Experts Intergouvernemental sur les Changements Climatiques reconnaît les systèmes de savoirs et pratiques autochtones, locaux et traditionnels comme étant une ressource majeure pour s'adapter aux changements climatiques (GIEC, 2014). Cependant, pour les régions côtières et les petites îles, la contribution des savoirs locaux et autochtones repose en grande partie sur la recherche et la littérature du Pacifique. Les sources d’information et les recherches sur ce thème présentent en effet des lacunes dans les autres régions insulaires, y compris dans les Caraïbes. Cela dit, il existe dans les Caraïbes d'importantes expériences et des recherches pertinentes sur l'évaluation et l'adaptation aux changements climatiques.

Il s'agit notamment des connaissances locales et autochtones sur les thèmes suivants:

 

Observer et comprendre les impacts dus aux changement environnemental, tel que le changement climatique 

L'évolution des conditions météorologiques, la fréquence et l'intensité accrues des événements extrêmes, les changements dans la répartition et dans le comportement des animaux et des plantes, ainsi que les impacts de l'élévation du niveau de la mer sont quelques-unes des nombreuses façons dont les premiers impacts du changement climatique se font sentir. Quels changements sont observés par les peuples autochtones et les communautés locales dans leur environnement ? Les projets/initiatives visant à enregistrer et à comprendre les prévisions météorologiques et climatiques des populations autochtones et des communautés locales, les calendriers saisonniers et les observations des changements saisonniers et des changements présentent également un grand intérêt.
 

Les présentations sur ce thème peuvent également considérer comment les communautés observent et répondent aux impacts des événements extrêmes et des catastrophes, comme les ouragans. Les expériences de la gestion des catastrophes dans les communautés donnent des leçons cruciales pour la planification de l'adaptation..

 

Les moyens de subsistance de nombreux peuples autochtones et communautés locales dépendent fortement des ressources renouvelables. Les changements globaux, y compris les changements climatiques, exercent une grande pression sur ces moyens de subsistance traditionnellement durables. Au fil des siècles, les communautés ont adapté leurs moyens de subsistance aux conditions changeantes. Cela inclut des stratégies telles que la diversification, les technologies modernes telles que le GPS, l’utilisation d'informations scientifiques et peut-être même le retour à d’anciennes pratiques durables.

De nombreux facteurs peuvent contribuer à la résilience continue au niveau communautaire. Des moyens de subsistance durables. Le renforcement des liens entre différentes communautés par des échanges culturels. S'assurer que les langues autochtones ne soient pas oubliées afin que les connaissances continuent d'être transmises de génération en génération. L'inclusion de voix marginalisées au sein d'une communauté autochtone, y compris celles des femmes.
 
Les présentations sous ce thème présentent le lien entre la compréhension de comment et pourquoi la diversité culturelle importe dans la protection de l'environnement et du climat..

 

D'autres mesures d'atténuation sont nécessaires pour éviter les risques liés aux graves effets, globaux et irréversibles, du changement climatique. De nombreuses propositions d'atténuation, telles que REDD +, ont des répercussions sur les territoires et les ressources des communautés locales et autochtones. De nombreux groupes ont proposé leurs propres initiatives de compensation alternatives des émissions de carbone basées sur des modalités de gestion autochtones des ressources naturelles tout en exprimant leur inquiétude face à l'expansion des industries de l'énergie non renouvelable. 

Les présentations sous ce thème mettront en évidence des études de cas concrets sur les initiatives locales ou nationales où les mesures d'atténuation sont renforcées par les connaissances autochtones. Cela peut inclure des initiatives autochtones qui contribuent aux activités d'atténuation et favorisent des modes de vie durables..

Les processus décisionnels pour l'action climatique sont plus efficaces s'ils sont responsables et répondent aux besoins des populations touchées. Les connaissances locales et autochtones apportent de précieuses contributions dans la planification de l'adaptation, y compris au niveau national. Les présentations sous ce thème mettront en évidence les initiatives formelles de planification, tant au niveau local, national et régional, qu’aux niveaux transfrontaliers, qui visent à travailler avec les connaissances autochtones et locales. Les présentations peuvent également présenter des initiatives nationales visant à comprendre et à renforcer les savoirs autochtones au sein des communautés.

Afin de contribuer à la mobilisation des savoirs locaux et autochtones dans les Caraïbes, l'UNESCO organisera une conférence régionale sur les connaissances locaux et autochtones et les changements climatiques. Les peuples autochtones, les scientifiques et les gouvernements seront invités à un dialogue transdisciplinaire pour mieux comprendre le rôle que les savoirs autochtones et locaux peuvent jouer, aux côtés de la science, en observant et en répondant aux impacts d'un climat changeant. De plus, sera abordée la question de la façon dont la politique, les programmes et les outils du changement climatique peuvent créer un espace afin que les connaissances locales et autochtones puissent contribuer aux efforts visant à renforcer la résilience locale.
Le processus de la conférence et les résultats seront également pertinents pour les discussions en cours à la CCNUCC en vue de l'opérationnalisation d'une Plateforme des Communautés Locales et des Peuples Autochtones, en démontrant que les connaissances et les expériences autochtones doivent être partagées et échangées.

 

Objectifs

Les objectifs de cette conférence sont de:
  • Donner un aperçu régional de l'état de l'art de savoirs locaux et autochtone de l'environnement dans les Caraïbes, y compris des outils et des méthodologies pour travailler avec les savoirs locaux et autochtones
  • Comprendre les enjeux clés, les expériences et les bonnes pratiques pour promouvoir les savoirs locaux et autochtones dans l'évaluation et l'action des changements climatiques

Date et lieu 

La conférence a été reportée à début Décembre 2017. Les nouvelles dates seront communiquées sous peu.
 

Résultats attendus

  • Compilation d'études de cas de la région des Caraïbes, y compris les états et territoires dépendants ;
  • Les participants examineront et délibéreront sur les enjeux et les caractéristiques clés des savoirs locaux et autochtones dans les Caraïbes ;
  • Des recommandations politiquement pertinentes pour renforcer les connaissances locales et autochtones parallèlement à la science, aux politiques et à la prise de décision.

Participants 

  • Les détenteurs et les experts des connaissances locales et autochtones, comme des femmes et des hommes qui cultivent, pêchent, récoltent dans les récifs; des météorologues traditionnels; les aînés de la communauté, etc. ;
  • Experts sur le savoir local et autochtones dans les Caraïbes ;
  • Météorologues, climatologues et autres scientifiques de domaines connexes ;
  • Des experts gouvernementaux des ministères nationaux, des planificateurs d'adaptation aux niveaux locaux et nationaux et/ou des départements de la météorologie, entre autres, impliqués dans des politiques ou des pratiques en matière de changements climatiques affectant ou impliquant les communautés locales et les peuples autochtones

A Scientific Selection Committee will oversee the selection of participants. An online ‘call for submissions’ will be disseminated in English, French, Spanish and Dutch.

Structure de la réunion

L'atelier sera présidé par des coprésidents et comprendre des conférences et des tables rondes. Les modérateurs du panel seront invités à prendre en considération l'équilibre entre les sexes et la participation des peuples autochtones et des communautés locales.  
 
Jour 1

Session 1 : Ouverture 
Session 2 : Discours
Session 3 : Panel
 
Jour 2
Session 4 : Panel (suite)
 
Jour 3
Session 5 : Panel (suite)
Session 6 : Clôture

Partenariats

Les partenariats pour la conférence par soutien financier et en nature sont les bienvenus. Pour plus d'informations, veuillez contacter Mme Jen Rubis  j.rubis [at] unesco [dot] org. 

Appel à proposition

La conférence a été reportée à début Décembre 2017. Les nouvelles dates seront communiquées sous peu.

Si vous souhaitez participer en tant que conférencier à cet événement, Veuillez soumettre une étude de cas, votre recherche, votre récit ou votre témoignage concernant l'un des quatre thèmes décrits ci-dessus. Les études de cas doivent être basées dans la grande région des Caraïbes, y compris les états insulaires et les territoires dépendants, et les régions côtières bordant les Caraïbes. Il pourra être demandé aux présentateurs de participer à une publication. Des indemnités de voyage sont disponibles pour certains orateurs. 
 
Le formulaire peut être rempli en :