Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

100e anniversaire de l'Union géodésique et géophysique internationale : célébration de la coopération internationale en sciences de la terre et de l'espace

29 Juillet 2019

focus_iugg_100_anniversary.jpg

H.S.H. Prince Albert II of Monaco, Kathryn Waler, IUGG President, and guests are greeted by Xing Qu, Deputy Director-General of UNESCO, and Shamila Nair-Bedouelle, UNESCO Assistant Director-General for the Natural Sciences.
© UNESCO/ C. Alix

L'Union géodésique et géophysique internationale (UGGI) a célébré aujourd'hui son 100e anniversaire au siège de l'UNESCO. Cette organisation scientifique internationale non gouvernementale, créée le 28 juillet 1919, se consacre à l'avancement, à la promotion et à la communication des connaissances sur le système terrestre, son environnement spatial et les processus dynamiques à l'origine du changement. L'UGGI, par l'intermédiaire de ses diverses organisations membres, travaille en étroite collaboration avec l’UNESCO depuis des décennies à la réalisation de leurs objectifs communs : encourager la coopération en matière de recherche et diffuser les connaissances scientifiques pour promouvoir la résilience, la durabilité et la paix.

Cet anniversaire a été célébré par une conférence visant à promouvoir la coopération internationale dans le domaine des sciences de la terre et de l'espace. L'invité d'honneur, S.A.S. le Prince Albert II de Monaco, a reçu le prix de Membre honoraire de l'UGGI pour sa « contribution exceptionnelle à la promotion du changement climatique, de l'eau, de la biodiversité et de la recherche océanographique ».

H.S.H Prince Albert II of Monaco speaks at the 100th anniversary of IUGG
 

« Les sciences de la Terre détiennent les archives de notre petite planète, des archives qui remontent à 4 600 millions d'années », a rappelé Shamila Nair-Bedouelle, sous-directrice générale de l'UNESCO pour les sciences exactes et naturelles. « L'humanité n'est ici que depuis une infime fraction de ce temps, mais il est de plus en plus évident que nous représentons une menace pour la vie sur terre. Nous avons peu de temps pour transformer la société moderne afin d'assurer un avenir durable pour tous et notre collaboration avec l'UGGI et plusieurs autres unions et associations scientifiques est d'une importance capitale pour nous. »

La conférence a rassemblé les principales organisations scientifiques internationales et a été ouverte par Kathryn Waler, Présidente de l'UGGI, Shamila Nair-Bedouelle de l'UNESCO, Heide Hackmann du Conseil scientifique international (CSI), Elena Manaenkova de l'Organisation météorologique mondiale (OMM), Ricardo Mena du Bureau des Nations Unies pour la prévention des catastrophes (UNDRR) et Lassina Zerbo de la Commission préparatoire de l’Organisation du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (OTICE).

Le programme a exploré comment la science peut répondre aux besoins de la société et relever des défis critiques. Il souligne également les nombreux domaines d'expertise partagée et de collaboration entre l'UGGI et l'UNESCO : changement climatique, réduction des risques de catastrophe, sciences de la terre avec le Programme international de géosciences et géoparcs de l'UNESCO, sciences océaniques avec la Commission océanographique intergouvernementale de l'UNESCO, eau douce avec le Programme hydrologique international, pour ne citer que quelques-uns. Vladimir Ryabininin, Secrétaire exécutif de la Commission océanographique intergouvernementale de l'UNESCO, a partagé l’expérience de l’organisation sur l'océanographie au service du développement durable.   

Tous ces domaines sont essentiels au bien-être humain et au développement durable ; ils peuvent fournir les outils dont nous avons besoin pour créer un avenir plus durable pour les gens et la planète.
Les célébrations se sont terminées par une performance de l'Orchestre PhiloGaïa, de compositions basées sur des images géophysiques, intitulées « Nous aimons notre planète ! ».

Plus d'informations :