144 pays et l'Union européenne vont approuver des directives destinées à protéger et promouvoir la diversité des expressions culturelles dans l’environnement numérique

09 Juin 2017

Les représentants des pays* ayant ratifié la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles examineront les façons d’appliquer les principes directeurs de la Convention dans l’environnement numérique, lors de la tenue de leur réunion biennale au siège de l’UNESCO du 13 au 15 juin. À l’occasion de cet événement, les participants approuveront des directives opérationnelles concernant la mise en œuvre de la Convention dans l’environnement numérique.

Ces directives visent à aider les pays à faire bénéficier les artistes et producteurs du potentiel des technologies de l’information aux étapes de la création, de la production et de la distribution.

Les directives traitent aussi de questions telles que la juste rémunération des artistes et des créateurs de contenus, qui permet de garantir au public une offre de contenu qui soit culturellement inclusive et qui ne soit pas à l’origine de discrimination entre les biens culturels sur la base de leur origine, leur langue ou leur environnement social. Elles prennent également en considération le respect des droits humains dans l’environnement numérique, notamment la liberté d’expression, la liberté artistique et l’égalité des genres.

Comme le montre le rapport de l’UNESCO « Re|penser les politiques culturelles », la révolution numérique a profondément modifié la façon de produire, distribuer et accéder aux biens et services culturels, avec l’expansion des réseaux sociaux et des contenus générés par les utilisateurs, la prolifération des appareils multimédias et l’émergence de puissantes compagnies opérant sur le Web. Conséquence : de nouveaux modèles commerciaux sont requis dans l’environnement numérique, par exemple pour le commerce électronique et la diffusion en temps réel (streaming), de même que des nouvelles politiques de protection du droit d’auteur.

Cette année, l’UNESCO accueillera pour la première fois un Forum des organisations de la société civile en amont de la Conférence des Parties, le 12 juin. À cette occasion, l’Ambassadeur de bonne volonté de l’UNESCO Jean-Michel Jarre, également président de la Confédération internationale des sociétés d’auteurs et compositeurs (CISAC), évoquera la juste rémunération des artistes dans l’environnement numérique. La réalisatrice norvégienne de films documentaires Deeyah Khan, Ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO pour la liberté artistique et la créativité, interviendra également lors du Forum.

En parallèle de la Conférence des Parties aura lieu la première projection européenne du film « Reseba – The Dark Wind », lauréat du Prix de la diversité culturelle soutenu par l’UNESCO à la onzième édition des Asia Pacific Screen Awards, le 13 juin à 18h30.

Lors de la dernière journée de la réunion, un panel de discussion portant sur le Fonds international pour la diversité culturelle de l’UNESCO sera réuni ? Sont notamment prévues des présentations de bénéficiaires du Burkina Faso, d’Haïti et du Maroc qui mettront en lumière le rôle d’appui que joue le Fonds vis-à-vis des industries culturelles des pays en développement.

****

Contact média : Roni Amelan, Service de presse de l’UNESCO,

+33(0)145681650

*144 pays et l’Union européenne

e