Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

21e édition du prix international L’Oréal-UNESCO pour les femmes et la science

11 Février 2019

À l’occasion de la Journée internationale des femmes et des filles de science, célébrée le 11 février, la Fondation L’Oréal et l’UNESCO dévoilent le palmarès du 21e Prix international Pour les Femmes et la Science, qui met à l’honneur cinq femmes scientifiques d’exception, issues de différentes régions du monde et récompensées pour l’excellence de leurs travaux dans le domaine des sciences de la matière, des mathématiques et de l’informatique.

Elles recevront chacune 100 000 € et seront mises en lumière aux côtés de quinze jeunes talents féminins scientifiques internationaux, à l’occasion d’une cérémonie prévue le 14 mars au siège de l’UNESCO, à Paris.

 

Ouverture du prix aux mathématiques et à l'informatique

Si les mathématiques constituent une discipline prestigieuse et une source d’innovation dans de nombreux domaines, c’est également l’un des secteurs scientifiques où les femmes sont le moins bien représentées au plus haut niveau. Depuis la création des trois plus prestigieux prix internationaux en mathématiques (Fields, Wolf et Abel), 141 lauréats ont été récompensés. Parmi eux, une seule femme [1].

La Fondation L'Oréal et l’UNESCO ont donc fait le choix de renforcer leur engagement en faveur des femmes de science en ouvrant le Prix International dédié aux sciences de la matière[2] à deux nouveaux domaines de recherche : les mathématiques et les sciences informatiques.

Deux mathématiciennes figurent ainsi parmi les cinq lauréates du Prix Pour les Femmes et la Science 2019 : la française Claire Voisin, l’une des cinq femmes à avoir reçu la médaille d’or du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et première mathématicienne à entrer au Collège de France, ainsi qu’Ingrid Daubechies, de l’Université de Duke, aux États-Unis, première chercheuse présidente de l’Union mathématique internationale (UMI).

 

Pour les femmes et la science : un engagement depuis plus de 20 ans 

Dans le domaine de la recherche scientifique, le plafond de verre est encore une réalité : seulement 29 % des chercheurs sont des chercheuses[3], 11 % des hautes responsabilités universitaires sont occupées par des femmes[4] et seulement 3 % des Prix Nobel scientifiques leur ont été décernés.

Depuis 1998, la Fondation L’Oréal, en partenariat avec l’UNESCO, œuvre pour améliorer la représentation des femmes dans les carrières scientifiques, forte de la conviction que le monde a besoin de la science, et que la science a besoin des femmes.

De1998 à 2019, le programme Pour les Femmes et la Science a accompagné et mis en lumière 107 lauréates et plus de 3 000 jeunes scientifiques talentueuses, doctorantes et post-doctorantes, grâce à des bourses de recherche, remises chaque année dans 117 pays.

 

 

PRIX INTERNATIONAL L’ORÉAL-UNESCO POUR LES FEMMES ET LA SCIENCE

LES CINQ LAURÉATES 2019

 

AFRIQUE ET ÉTATS ARABES

Professeur Najat Aoun SALIBA – Chimie analytique et atmosphérique

Professeur de chimie et Directrice du Centre de conservation de la nature à l’Université américaine de Beyrouth, Liban.

Récompensée pour ses travaux pionniers dans l’identification d’agents cancérigènes et autres substances toxiques présentes dans l’air des pays du Moyen-Orient, et dans les nouveaux diffuseurs de nicotine et narguilés. Son travail novateur en chimie analytique et atmosphérique permettra de relever les défis environnementaux les plus pressants et de faire progresser les politiques et les pratiques en matière de prise en charge de la santé.

 

ASIE – PACIFIQUE

Professeur Maki KAWAI – Chimie / Catalyse

Directrice générale de l’Institut des sciences moléculaires, Présidente de la Société de chimie, membre du Conseil de la science, Professeur émérite de l’Université de Tokyo, Japon.

Récompensée pour son travail précurseur dans la manipulation de molécules séparées à l’échelle atomique pour transformer la matière et créer des matériaux innovants. Son travail exceptionnel a contribué à établir les fondements des nanotechnologies à l’origine de la découverte de nouveaux phénomènes chimiques et physiques susceptibles de répondre à des enjeux environnementaux cruciaux comme l’efficacité énergétique.

 

AMÉRIQUE LATINE

Professeur Karen HALLBERG – Physique / Physique de la matière condensée

Professeur de l’Institut Balseiro et Directrice de recherche au Centre atomique Bariloche, CNEA/CONICET, Argentine.

Récompensée pour le développement d’approches informatiques de pointe permettant de comprendre la physique de la matière quantique. Ses applications novatrices et créatives constituent une contribution fondamentale à la compréhension des systèmes nanoscopiques et des matériaux nouveaux.

 

AMÉRIQUE DU NORD

Professeur INGRID DAUBECHIES – Mathématiques/ Physique mathématique

Professeur de mathématiques et d’ingénierie électrique et computationnelle, Université de Duke, États-Unis.

Récompensée pour sa contribution exceptionnelle au traitement numérique de l’image et du signal, fournissant des algorithmes courants et polyvalents pour la compression de données. Ses travaux novateurs sur la théorie des ondelettes ont conduit au développement de méthodes de traitement et de filtrage d’images utilisées dans les technologies allant de l’imagerie médicale à la communication sans fil.

 

EUROPE

Professeur Claire VOISIN – Mathématiques / Géométrie algébrique

Professeur au Collège de France et ancienne chercheuse au CNRS (Centre national de la recherche scientifique), France.

Récompensée pour ses travaux exceptionnels en géométrie algébrique. Ses découvertes pionnières lui ont permis de résoudre des questions fondamentales sur la topologie et les structures de Hodge des variétés algébriques complexes.

 

 

 PRIX INTERNATIONAL L’ORÉAL-UNESCO POUR LES FEMMES ET LA SCIENCE

LES 15 JEUNES TALENTS INTERNATIONAUX 2019

 

Près de 280 boursières nationales et régionales sont soutenues chaque année par le programme Pour les Femmes et la Science. Parmi elles, les 15 chercheuses les plus prometteuses ont été sélectionnées et seront à l’honneur également le 14 mars.

 

AFRIQUE ET ÉTATS ARABES

Docteur Saba AL HEIALY – Sciences de la santé

Bourse régionale L'Oréal-UNESCO Dubaï, Université de médecine et des sciences de la santé Mohammed bin Rashid.

Docteur Zohra DHOUAFLI – Neurosciences/ Biochimie

Bourse régionale L'Oréal-UNESCO Tunisie, Centre de biotechnologie de Borj-Cédria.

Docteur Menattallah ELSERAFY – Biologie moléculaire/Génétique

Bourse régionale L'Oréal-UNESCO Égypte, Cité des sciences et de la technologie de Zewail.

Docteur Priscilla Kolibea MANTE – Neurosciences

Bourse régionale L'Oréal-UNESCO Ghana, Université des sciences et de la technologie Kwame Nkrumah.

 

AMÉRIQUE DU NORD

Dr. Jacquelyn CRAGG – Sciences de la santé

Bourse régionale L'Oréal-UNESCO Canada, Université de Colombie-Britannique.

 

AMÉRIQUE LATINE et CARAIBES

Docteur Maria MOLINA – Chimie/Biologie moléculaire

Bourse régionale L'Oréal-UNESCO Argentine, Université nationale de Rio Cuarto.

Docteur Ana Sofia VARELA – Chimie/Électrocatalyse

Bourse régionale L’Oréal-UNESCO Mexique, Institut de chimie, Université autonome du Mexique.

 

ASIE-PACIFIQUE

Docteur Sherry AW – Neurosciences

Bourse régionale L'Oréal-UNESCO Singapour, Institut de Biologie moléculaire et cellulaire.

Docteur Mika NOMOTO – Biologie moléculaire/Pathologie végétale

Bourse régionale L'Oréal-UNESCO Japon, Université de Nagoya.

Docteur Mary Jacquiline ROMERO – Physique quantique

Bourse régionale L'Oréal-UNESCO Australie, Université du Queensland.

 

EUROPE

Docteur Laura ELO – Bioinformatique

Bourse régionale L'Oréal-UNESCO Finlande, Université de Turku et Université Åbo Akademi.

Docteur Kirsten JENSEN – Chimie des matériaux, analyse structurale

Bourse régionale L'Oréal-UNESCO Danemark, Université de Copenhague.

Docteur Biola María JAVIERRE MARTÍNEZ – Génomique

Bourse régionale L'Oréal-UNESCO Espagne, Institut de recherche sur la leucémie Josep Carreras.

Docteur Urte NENISKYTE – Neurosciences

Bourse régionale L'Oréal-UNESCO Lituanie, Université de Vilnius.

Docteur Nurcan TUNCBAG – Bio-informatique

Bourse régionale L'Oréal-UNESCO Turquie, Université technique du Moyen-Orient.

 

****

Contact médias UNESCO 
George Papagiannis, g.papagiannis@unesco.org, +33 (0)1 45 68 17 06

 

Contacts médias Fondation L’Oréal

Aïda-Marie SALL / aida-marie.sall@loreal.com / +33 (0)6 80 00 45 59

Caroline PLAGNE / caroline.plagne@mtrchk.com / +33 (0)6 32 05 03 30

Marion DJAOU / marion.djaou@mtrchk.com / +33 (0)6 77 46 99 40

 

 

[1] Mise à jour: Suite à la décision de l'Académie novégienne des sciences et des lettres de decerner le Prix Abel 2019 à Karen Uhlenbeck, en mars 2019, deux femmes figures parmis les 142 lauréats de ces prix en mathématiques.

[2] Ces nouvelles catégories s’ajoutent donc à la chimie et la physique.

[3] Rapport de l’UNESCO sur la science, vers 2030 (2015).

[4] Enquête du Boston Consulting Group pour la Fondation L’Oréal (2013) portant sur 14 pays (Afrique du Sud, Allemagne, Argentine, Brésil, Chine, Egypte, Espagne, Etats-Unis, France, Inde, Indonésie, Japon, Maroc, Royaume-Uni).