Press release

2ème Rapport quadriennal du Sénégal sur la mise en œuvre de la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la Diversité des expressions culturelles : Installation de l’équipe nationale

11/11/2019
, Sénégal

Le Ministère de la Culture et de la Communication du Sénégal en partenariat avec l’UNESCO démarre un nouvel exercice pour faire le bilan national des mesures et politiques culturelles qui ont été mises en œuvre ces quatre dernières années en appui aux industries culturelles et créatives.

L’équipe chargée des travaux de rédaction du second rapport quadriennal national sur la mise en œuvre de la Convention de 2005 sera installée le 12 novembre 2019 à 9h00 à l’hôtel Wakola en face de l’école « les Manguiers ».

Il s’agira pour cette équipe pluridisciplinaire composée de personnes ressources dont la compétence est avérée, de collecter et présenter l’information appropriée sur les mesures prises en vue de protéger et promouvoir la diversité des expressions culturelles sur le territoire et au niveau international.

La première journée de cette rencontre sera consacrée à une consultation multipartite qui réunira des représentants d’autres ministères également concernés par la question des industries culturelles et créatives, des artistes et professionnels de la culture, mais également des partenaires techniques et financiers.

Cette consultation multipartite sera suivie d’un atelier de facilitation de trois jours au cours duquel les membres de l’équipe nationale seront formés sur la méthodologie et les outils de suivi mis à disposition par l’UNESCO.

Enfin une session d’échanges ouverte avec les organisations de la société civile qui sont des parties prenante clés et jouent un rôle important pour le développement du secteur viendra clore cette session.

Notons que le Sénégal qui a soumis son premier rapport en 2016 possède déjà de l’expérience en la matière. Le cadre de suivi que propose la Convention de 2005 présente onze domaines de suivi qui mettent en avant des questions telles que la diversité des médias, la mobilité des artistes, les politiques et plans de nationaux de développement durable ou encore la liberté artistique. 

Cette initiative est soutenue par l’appui financier de l’Agence suédoise de développement et de coopération Internationale dans le cadre de la deuxième phase du projet « Repenser les politiques culturelles pour la promotion des libertés fondamentales et la diversité des expressions culturelles » dont bénéficient seize pays dans le monde.

Contact presse :

Khadiatou Camara, Secteur Culture, Bureau régional de l’UNESCO à Dakar, kl.camara@unesco.org