60 infirmiers et conseillers pédagogiques en formation sur les mesures préventives à la COVID-19 et à la santé de la reproduction en milieu scolaire.

26/02/2021
BAMAKO, Mali

Jeudi 25 février 2021 : Le Bureau UNESCO de Bamako en collaboration avec la Direction Nationale de la Pédagogie a procédé à l’ouverture de l’atelier de renforcement des capacités de 60 participants dont 48 femmes constitués d’infirmiers scolaires du district de Bamako, des agents de santé, des conseillers pédagogiques en charge de la promotion de la scolarisation des filles et des conseillers en sciences et biologie.

Selon le Réprésentant du Chef  de Bureau UNESCO à Bamako, cet atelier de Bamako fait suite à une série de formations déjà dispensées aux infirmiers scolaires des régions de Ségou, Mopti, Tombouctou et compte renforcer les capacités des participants, durant une période de 5 jours, sur la santé de la reproduction et les mesures préventives contre le COVID-19 en milieu scolaire. Après cette formation, une distribution de kits d’hygiène est envisagée pour permettre aux infirmier(e)s et agents de santé de mieux faire face aux attentes dans l’exercice de leur métier.

La conseillère genre, Mme Sylla Fatoumata Cissé,  en sa qualité de représentante du  Ministre de l’éducation nationale, a, quant à elle,  rappelé que  les grandes reformes pour l’amélioration de la santé des apprenants et la composante santé de la reproduction en milieu scolaire restent une priorité  pour le ministère. Elle a mis l’acent sur les enjeux et des défis qui pèsent sur les familles si les questions de santé de la reproduction sont mal gérées. Elle a exorté les participants à cet atelier de s’ engager à préserver et à conserver  la santé des apprenants  pour éviter que le manque d’information ne soit plus un motif d’abandon ou d’échec  scolaire notamment chez les jeunes filles.

Les participants, à l’image de Mme Ester Diarra et Mariam Sissoko, se réjoiuissent de la tenue de cette importante session de formation :

“Je  suis contente que cette formation soit organisée et je sollicite l’UNESCO de nous dispenser des formations plus regulièrement…”.

- Mme Ester Diarra – Lycée Notre-Dame, Bamako, Mali –

 

"Aujourd’hui, je suis très contente et c’est un immense plaisir de recevoir la formation sur la COVID-19 et sur la santé de la reproduction en mileu scolaire. Cela fait 2 ans que je n’ai  pas reçu de formation”.

- Madame Sissoko Mariam, infirmière – Lycée technique de Bamako, Mali -

 

Cette activité rentre dans le cadre de la mise en œuvre du projet conjoint UNESCO-UNFPA-ONU Femmes «d’ Autonomisation des Adolescentes et des jeunes femmes par l’Education », financé à hauteur de $5millions par l’Agence de Coopération internationale de la Corée (KOICA) pour la période 2016-2021.