Article

Un accord de partenariat projet destiné à raffermir la coopération entre l’UNESCO et la CONFEMEN pour la mise en œuvre de projets en éducation

30/04/2021
04 - Quality Education

Le Directeur du Bureau Régional multisectoriel de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Ouest (Sahel), Monsieur Dimitri Sanga, et le Professeur Abdel Rahamane Baba-Moussa, Secrétaire Général de la Conférence des Ministres de l’Éducation des États et gouvernements de la francophonie (CONFEMEN), ont procédé le 29 avril 2021 à la signature d’un accord de partenariat.

 

Cet accord de partenariat UNESCO-CONFEMEN marque un nouvel effort dans un contexte perturbé par la pandémie où les pays ont développé des stratégies pour assurer la continuité scolaire en renforçant des dispositifs d’enseignement-apprentissage. Les domaines d’intérêt communs de l’UNESCO et de la CONFEMEN concernant l’éducation sont multiples. La complémentarité des initiatives aux niveaux national et international seront assurés, comme l’a exprimé le Directeur M. Sanga, en renforçant les divers types de partenariats afin « d’agir plus, agir ensemble, agir pour tous pour une éducation de qualité ». De son côté, le Secrétaire général, M. Baba Moussa a expliqué combien il est important, en effet, « d’agir ensemble pour assurer la continuité éducative ».

 

La CONFEMEN est un partenaire important de l’UNESCO, de ce fait, plusieurs activités, entre autres, sont déjà en cours telles que la plateforme régionale d’enseignement à distance Imaginecole, ou encore un document de plaidoyer sur le préscolaire. Le partenariat s’implémente également à travers le projet Ressources éducatives, financé par l’Agence française de développement. Ce projet se veut multi-pays et multi-partenarial afin de renforcer le dialogue politique, le partage d’expériences ainsi que l’expertise en matière de politiques et stratégies nationales pour améliorer l’accès des élèves aux ressources éducatives de qualité. Par conséquent, ce partenariat entre l’UNESCO et la CONFEMEN revêt aujourd’hui plus que jamais une importance décisive au regard des enjeux éducatifs en Afrique subsaharienne.