Press release

Afghanistan : l'UNESCO souligne les principaux défis en matière d'éducation, de science et de culture dans le pays

30/08/2021
04 - Quality Education
11 - Sustainable Cities and Communities
16 - Peace, Justice and Strong Institutions

L'Afghanistan se trouve à un tournant de son histoire. Pour le pays, comme pour l’ensemble de la région, il est essentiel que les progrès réalisés au cours des vingt dernières années, en termes de droits de l'homme, d'éducation et de normes internationales, perdurent.

Depuis 2002, l'UNESCO et ses partenaires afghans et internationaux ont mené plusieurs programmes à l'échelle nationale pour réformer le système éducatif, protéger le patrimoine culturel, accroître les capacités scientifiques et assurer la sécurité des journalistes. Grâce à ces initiatives l'Afghanistan a accompli des progrès considérables et a connu un développement significatif.

Les progrès accomplis par l’Afghanistan sont les suivants :

  • Une augmentation importante du taux d'alphabétisation, de 34 % (2002) à 43 % (2020).
  • Depuis 2006, avec le soutien de partenaires tels que le Danemark, le Japon, la Norvège, la Suède, des agences des Nations Unies et des organisations de la société civile de tout le pays, l'UNESCO a mené le plus grand programme d'alphabétisation de l'histoire afghane : 1 242 000 apprenants, dont 800 000 femmes et filles, ont été touchés. En outre, 45.000 policiers ont été touchés et formés par des programmes d'alphabétisation.
  • À partir de 2002, l'UNESCO a soutenu le gouvernement dans la mise en œuvre d'une refonte de l'éducation à l'échelle nationale. Ce processus a englobé toutes les stratégies éducatives nationales y compris une analyse globale du secteur de l'éducation, une réforme du programme d'enseignement général (touchant plus d'un million d'apprenants) et un plan stratégique pour l'enseignement supérieur. Il a également permis l’avènement du tout premier Institut national de planification de l'éducation. 
  • L'UNESCO a renforcé les capacités d’action en Afghanistan, des milliers de fonctionnaires afghans ont été formés :
    • Dans le secteur de l'éducation, nous avons formé 741 agents de planification issus des 34 provinces. 
    • Dans le secteur de la culture, nous avons formé plusieurs conservateurs et professionnels de musées, ainsi que des spécialistes de la culture capables de réaliser des inventaires et de surveiller les sites du patrimoine.
  • Des opérations de sauvegarde à grande échelle ont été menées pour la préservation des vestiges de la vallée de Bamiyan, du Minaret de Jam. Elles ont concerné d'autres monuments emblématiques de l'identité afghane dont la préservation est cruciale pour la cohésion nationale.
  • Différentes initiatives culturelles ont été lancées afin de raviver le tissu culturel et la créativité en Afghanistan, notamment le Centre culturel de Bamiyan, un lieu d’exposition et de formation, et des concours photos qui ont donné naissance en 2017 à la Biennale de la photographie de Kaboul.
  • Depuis 2018, le programme Physique sans frontières, géré par le Centre international Abdus Salam de physique théorique (CIPT) de l'UNESCO, collabore avec l'université de Kaboul pour aider le corps enseignant à élaborer des programmes d'études en physique, notamment au niveau du premier cycle. Quelque 400 étudiants afghans sont venus de tout le pays pour suivre des cours intensifs de physique à l'université de Kaboul.
  • Avec 1 879 médias actifs, 203 chaînes de télévision, 349 stations de radio et 1 327 organes de presse écrite, l'Afghanistan détient désormais l'un des paysages médiatiques les plus dynamiques de la région.
  • En 2020, l'Afghanistan comptait 1 741 femmes parmi ses professionnels des médias, dont 1 139 femmes journalistes.

Toutes ces réalisations montrent que la société afghane d'aujourd'hui est très différente de ce qu’elle était il y a 20 ans. Le pays a fait des progrès remarquables, ils doivent cependant être préservés, sinon le développement du pays s'effondrera. 

De nombreux défis attendent l'Afghanistan :

  • 12 millions de jeunes et d'adultes (âgés de 15 ans et plus) ne savent toujours pas lire et écrire.
  • Entre 2006 et 2021, 81 journalistes ont été tués, dont 7 en août 2021.
  • De septembre 2020 à février 2021, près d'une femme journaliste sur cinq a quitté la profession, en raison des violences et menaces permanentes.

L'UNESCO s'engage à intensifier son soutien au peuple afghan. Compte tenu de ce qu’elle a accompli ces vingt dernières années, l'Organisation souhaite rappeler à la communauté internationale les défis à relever dans ses domaines de compétence, afin de servir de référence pour l'avenir.

En savoir plus

L'UNESCO suit de près l'évolution de la situation en Afghanistan en accordant une attention particulière aux questions concernant le droit universel à l'éducation, la liberté d'expression et le patrimoine. Pour plus de détails, veuillez lire nos déclarations ici :

Pour plus d'informations, merci de contacter le service de presse de l'UNESCO : Clare O’Hagan