Une agence de publicité féministe s'attaque aux stéréotypes de genre en France

25 Octobre 2018

banner_Christelle Delarue.jpg

© UNESCO/Bruno Zanobia

Le 25 octobre, Mme Christelle Delarue, fondatrice et PDG de l’agence de publicité Mad&Women, a parlé sur le thème « Combattre les stéréotypes de genre à travers des solutions innovantes dans la ‘publicité féministe’ » au siège de l'UNESCO à Paris.

Dans la perspective du secteur privé, et en particulier celui de la publicité, Mme Delarue a expliqué ce que signifie travailler pour la publicité féministe et comment le secteur de la publicité peut devenir un allié solide pour promouvoir l’égalité des genres dans les médias.

Mme Delarue a expliqué que même si les femmes représentent le plus grand marché émergeant du monde - les femmes influencent 85% de l'économie mondiale - 91% des femmes pensent que le travail des agences de publicité n’identifie pas leur réalité. Une des raisons de ce phénomène est que seuls 3% des directeurs de création dans le monde sont des femmes. Mad&Women lutte contre les stéréotypes de genre pour s'assurer que les femmes se sentent représentées, respectées et autonomisées par les médias.

Dans les médias actuels, les femmes ont 48% plus de chances d’être représentées dans leur cuisine, tandis que 82% des rôles d’experts dans la publicité sont occupés par des hommes, y compris dans certaines publicités qui semblent promouvoir l’égalité des genres et l’autonomisation des femmes. Pour combattre ces stéréotypes réducteurs et dénigrants, Mme Delarue a souligné sur la nécessité de mettre fin aux représentations erronées des femmes et de dire non au « Femwashing », défini comme un outil de marketing stéréotypant les femmes pour augmenter les ventes.

Mme Delarue a indiqué que son approche pouvait être définie comme « Femvertising », ce qui consiste à utiliser des talents, des messages et des images favorables aux femmes et aux filles pour les autonomiser, ce qui aurait un effet social positif. Le concept « Femvertising » suscite un intérêt commercial pour les marques qui ont le courage de s’engager en faveur d’une véritable égalité des genres à travers la communication de leur marque et au sein de leurs entreprises.

La présentation de Mme Delarue a été suivie d’une séance de questions-réponses très interactive avec le public. Les questions ont porté sur la possibilité pour Mad&Women de travailler avec des industries masculines, sur comment améliorer la visibilité de ce travail en dehors des groupes féministes et sur comment l'éducation peut changer les stéréotypes de genre.

Pour la Directrice de l’UNESCO pour la Priorité Égalité des genres, Mme Saniye Gülser Corat, l’industrie publicitaire est au cœur du secteur privé et « il est crucial d’identifier et de combattre les stéréotypes liés au genre dans la publicité afin de promouvoir l’autonomisation des femmes et l’égalité des genres ».