Article

Des agences des Nations Unies donnent aux enfants et aux jeunes les moyens de faire face au COVID-19

08/06/2020

Selon les données les plus récentes, les enfants et les adolescents sont moins susceptibles d’être touchés gravement par le COVID-19, mais des cas graves et même des décès peuvent quand même se produire dans leurs rangs. Malgré des taux relativement faibles de cas graves, les enfants et les adolescents sont un élément important de la lutte contre le virus et pour la sauvegarde des vies et il est essentiel de les soutenir et de leur donner les moyens de prendre toutes les mesures d’hygiène et de distanciation physique recommandées.

Dans le cadre du travail de l’UNESCO pour la promotion de l’amélioration de la santé et du bien-être de tous les enfants et jeunes, l’organisation a contribué à l’élaboration d’un guide pratique sous la forme de questions-réponses sur la COVID-19, à l’intention des enfants et des adolescents. Ce travail a été conduit par l’Organisation mondiale de la Santé en collaboration avec le groupe des adolescents et des jeunes au sein du Partenariat pour la santé de la mère, du nouveau-né et de l’enfant, l’UNESCO, le FNUAP et l’UNICEF.

Les questions-réponses fournissent aux enfants et aux adolescents des informations et des conseils précis et non moralisateurs sur la COVID-19, notamment sur la façon d’aider à arrêter la propagation du virus, ce qu’il faut faire s’ils développent les symptômes de la maladie et comment ils peuvent gérer au mieux leur santé et leur bien-être pendant la période de confinement et après. Le guide considère que les enfants et les jeunes sont des acteurs essentiels de la réponse au COVID-19, et non des bénéficiaires passifs.

La fermeture des écoles et le passage à l’apprentissage à domicile ont été une source de stress pour de nombreux adolescents et jeunes, provoquant de l’anxiété et d’autres problèmes de santé mentale. Tous les adolescents n’ont pas accès à Internet ou à d’autres moyens de bénéficier de l’apprentissage à distance, et certains doivent s’occuper de leurs frères et sœurs plus jeunes à la maison tandis que leurs parents et leurs tuteurs se rendent à leur travail. D’autres ont tout simplement du mal à poursuivre leurs études et à rester motivés.

Les questions-réponses encouragent les adolescents à puiser dans les compétences et les stratégies qui les ont aidés à gérer les défis de la vie dans le passé, notamment à rester actifs et connectés avec leurs amis et leur famille. Elles aident aussi à faire face à toutes les préoccupations concernant la sécurité alors que les écoles se préparent à rouvrir, exhortant les adolescents à suivre les indications et les règles fournies par l’école.

« Il est tout à fait normal que les adolescents et les jeunes ressentent de l’anxiété à propos du COVID-19 et du confinement qui en résulte, car c’est le cas pour nous tous » a déclaré le Dr Anshu Banerjee, Directeur du Département de santé de la mère, du nouveau-né, de l’enfant et de l’adolescent à l’Organisation mondiale de la Santé. « Nous espérons que ces questions-réponses leur fourniront des informations et des idées nouvelles sur la façon de faire face pendant cette période stressante, et sur la façon dont nous pourrons tous œuvrer ensemble à arrêter la propagation du COVID-19. »

Vibeke Jensen, Directrice de la Division pour la paix et le développement durable de l’UNESCO, a déclaré : « Ces questions-réponses représentent une part infime de l’engagement de longue date de l’UNESCO auprès des jeunes, afin de les autonomiser et de promouvoir des cadres d’apprentissage sûrs, inclusifs et sains pour tous. Nous savons que l’apprentissage dans un environnement exempt de peur, de préjudice et de discrimination est essentiel à une éducation de qualité et à une transition sûre et productive vers l’âge adulte. »