Agir pour des données de qualité sur l’éducation au Libéria

15/01/2020
,

Disposer de données de qualité pour construire des systèmes éducatifs solides et efficaces est essentiel, dans la mesure où les données peuvent éclairer les décisions publiques sur l’allocation des fonds, l’élaboration des politiques et la planification. Elles contribuent également à améliorer la responsabilité et la transparence.

Au Libéria, en décembre 2019, l’équipe spéciale interministérielle sur l’EFTP et l’UNESCO ont organisé conjointement un atelier sur la collecte, le traitement et l’analyse des données. L’atelier visait à montrer aux parties prenantes à tous les niveaux du système éducatif, des enseignants du primaire aux membres du personnel du ministère, comment tirer parti d’un système d’information sur la gestion de l’éducation (SIGE) dans leur travail. Un SIGE est un système qui sert à recueillir, intégrer, traiter et diffuser des données pour soutenir l’élaboration et l’analyse des politiques et de la planification, du suivi et de la gestion du système éducatif.

« Nous pourrons connaître le nombre d’élèves, savoir combien d’élèves ont quitté l’école, et ce qui est à prévoir dans le système éducatif en termes de statistiques ».

Cecelia Reeves, responsable de l’éducation d’un comté, qui a participé à l’atelier, s’est penchée sur l’impact que peut avoir la collecte de données. « Nous pourrons connaître le nombre d’élèves, savoir combien d’élèves ont quitté l’école, et ce qui est à prévoir dans le système éducatif en termes de statistiques », a-t-elle indiqué. Elle a également appelé à étendre l’initiative de formation aux directeurs et aux autres responsables de l’éducation. Le Ministre de la jeunesse et des sports, M. Zeogar Wilson, qui a lui aussi participé à l’événement, a fait part de la volonté du Gouvernement de continuer à développer les données sur l’éducation au Libéria, et a remercié l’UNESCO pour son soutien.

Au cours de l’atelier, les participants ont reçu une formation pratique sur l’extraction de données du SIGE et étudié les limites possibles à l’interprétation des résultats. Avec ces connaissances et ces compétences, il est espéré que les responsables utiliseront activement les statistiques de l’éducation pour montrer les progrès et défendre les priorités en ce qui concerne l’allocation des ressources.

À l’avenir, le Gouvernement et le Programme CapED continueront d’améliorer la qualité de la collecte et de l’analyse des données sur l’éducation au Libéria. Concrètement, en 2020, les responsables de l’éducation au niveau des comtés et l’équipe du SIGE déploieront la formation à l’intention de l’ensemble des 124 responsables de l’éducation au niveau des districts à l’échelle nationale, et s’assureront que des équipes de collecte des données soient créées à l’échelle locale.

Le Programme de développement des capacités pour l’éducation (CapED) de l’UNESCO aide le Libéria à améliorer la qualité de la collecte et de la diffusion de ses données. Il sera également nécessaire d’améliorer les données sur l’EFTP en formant les établissements d’EFTP et l’équipe du SIGE aux besoins d’indicateurs spécifiques sur l’EFTP, par exemple, d’informations sur le marché de l’emploi.