RFP

Appel à communications : 30 ans de liberté d’expression et de la presse en Afrique de l’Ouest : Rétrospective et perspectives

02/03/2021
16 - Peace, Justice and Strong Institutions

Cette année 2021 marque le trentième anniversaire de la Déclaration de Windhoek qui a donné naissance à la Journée mondiale de la liberté de la presse. C’est à Windhoek, en Namibie, que l’UNESCO et ses partenaires organiseront, à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, la célébration internationale de cet anniversaire sous le thème « Promouvoir l’information comme bien public ». Les divers travaux à l’occasion de cette rencontre devraient aboutir à la Déclaration de Windhoek+30.

En préparation à cette future Déclaration de Windhoek+30, l’UNESCO encourage l’organisation des consultations régionales pour recueillir les propositions et recommandations des experts et expertes, organisations de la société civile, observateurs et observatrices avertis, ainsi que des professionnel(le)s du secteur des médias. C’est dans ce cadre que la Consultation pour la région de l’Afrique de l’Ouest sera organisée les 29, 30 et 31 mars 2021 sous la coordination du Bureau Régional de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Ouest – Sahel et ses partenaires. L’objectif principal de cette Consultation régionale est bien entendu d’engager l’analyse rétrospective et prospective de la liberté d’expression et la liberté de la presse en Afrique de l’Ouest au cours des 30 dernières années et pour les prochaines années.

La consultation sera l’occasion d’engager la réflexion sur trois thématiques principales susceptibles de continuer à impacter la liberté d’expression et de la presse dans les années à venir :

  1. Viabilité et résilience des médias (publics, privés, et communautaires) ;

Problématique toujours actuelle mais dont la pandémie de COVID-19, qui sévit encore, a contribué à exacerber les effets et ce dans un contexte où l’information crédible et fiable est apparue comme vitale et un bien public.

  1. Transparence des plateformes en ligne ;

Les plateformes en ligne se sont rapidement développées au cours des dernières décennies pour s’imposer (au regard des derniers développements) et non sans conséquences, en arbitre du jeu de la liberté et de la restriction de l’expression.

  1. Compétences de la population en matière d’éducation aux médias et à l’information.

La surcharge informationnelle – avec son flux de désinformation, de mésinformation et de malinformation – favorisée par les nouvelles technologies de l’information et les réseaux sociaux invite à la réflexion sur les enjeux et les compétences de la population à interagir de manière critique et éthique avec les médias et l’information.

Les communications attendues porteront essentiellement sur des exposés analytiques pouvant faire l’objet d’une présentation 7 à 10minutes et contenant des recommandations et propositions concrètes pour faire avancer la liberté de la presse et la liberté des médias par rapport aux thématiques retenues.

Le titre, la thématique et le résumé de la communication, sont à envoyer par courriel à l’adresse l.ewane-epee@unesco.org, au plus tard le 22 mars 2021.

Pour plus d’informations, veuillez consulter la Note conceptuelle de cette activité à partir du lien suivant :