News

Appel mondial contre le RACISME

14/12/2020
10 - Reduced Inequalities
11 - Sustainable Cities and Communities
16 - Peace, Justice and Strong Institutions

Aujourd'hui, l'UNESCO a adopté un appel mondial contre le racisme, lancé par la République de Corée (@unescokr_eng) et un grand nombre de co-sponsors. #COVID-19 a déclenché une pandémie de désinformation dangereuse, de discours de haine et de violence contre certaines ethnies ou nationalités. Ensemble, nous pouvons arrêter le racisme #stopracism.

Les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes et des femmes, c’est dans l’esprit des hommes et des femmes que doivent être élevées les défenses de la paix.

L’Acte constitutif de l’UNESCO

Tout au long de l’histoire, le racisme a engendré des conflits et fait naître la haine dans l’esprit des hommes et des femmes, mettant à mal la compréhension et la confiance mutuelles nécessaires à l’édification de la paix dans le monde. Le racisme entrave également les efforts des Nations Unies en faveur de la dimension sociale du développement durable.

La pandémie de COVID‑19 a parallèlement déclenché une dangereuse pandémie de désinformation, de discours de haine et de violences à l’égard de certaines ethnies ou nationalités. Dans ces circonstances, nous, États membres, sommes plus que jamais résolus à renforcer la lutte contre le racisme afin de promouvoir l’inclusion, la non-discrimination et la solidarité de l’humanité. Les inégalités existantes se sont aggravées et la crise risque de compromettre les progrès réalisés à ce jour en vue de la réalisation des objectifs de développement durable, notamment en ce qui concerne l’égalité des genres et l’autonomisation des femmes.

C’est pourquoi nous, États membres, condamnons fermement toute forme de racisme. À cet égard, nous appelons le monde à agir et à se joindre aux efforts menés par l’UNESCO dans ses domaines de compétence pour s’attaquer aux causes profondes du racisme afin de rejeter tout acte de discrimination raciale, l’incitation à la haine raciale et/ou les crimes motivés par la haine raciale, conformément à la résolution 40 C/81 de la Conférence générale de l’UNESCO.

Tout d’abord par l’éducation, en particulier le programme d’éducation à la citoyenneté mondiale, l’UNESCO s’efforce de faire en sorte que les écoles favorisent l’inclusion, la solidarité, l’égalité des genres, la culture de la paix et de la non-violence et le respect des autres, et offrent aux élèves des occasions de mener une réflexion et un dialogue sur ces questions et sur leur responsabilité individuelle. En outre, l’éducation est essentielle pour combattre les stéréotypes et les préjugés mortifères. L’action menée par l’UNESCO pour prévenir la discrimination et la stigmatisation, en particulier dans le cadre de la formation des enseignants et la sensibilisation des décideurs, contribue à ces efforts ;

Par la promotion du patrimoine culturel matériel et immatériel, qui est un facteur d’unité et de fierté pour de nombreuses communautés, et par la protection du caractère unique de chaque culture, l’UNESCO s’attache à préserver la diversité culturelle et à promouvoir le respect de l’autre ;

Par des projets tels que « La Route de l’esclave : résistance, liberté, héritage », l’UNESCO lutte contre le racisme et la discrimination avec la participation des villes, des musées, des gestionnaires de sites et des itinéraires de mémoire ;

Par la mise en œuvre de politiques publiques et de campagnes de sensibilisation, comme celles mises en place au niveau local, notamment par la Coalition internationale des villes inclusives et durables et le Réseau des villes créatives, l’UNESCO lutte au quotidien contre le racisme et la discrimination ;

Par la promotion de la liberté d’expression, de la liberté de la presse, de la sécurité des journalistes et des programmes d’éducation aux médias, l’UNESCO soutient des médias libres, diversifiés et pluralistes, et œuvre au développement de l’esprit critique des citoyens.

Nous devons également soutenir le développement de réseaux universitaires, en particulier dans le domaine des sciences sociales et humaines, comme nous le faisons par le biais du réseau des chaires UNESCO.

L’UNESCO renforce les valeurs globales de l’éducation et s’adresse aux jeunes générations, en leur donnant les outils nécessaires à leur engagement. La citoyenneté mondiale, les valeurs du sport et les espaces civiques pour un dialogue ouvert et inclusif sont des éléments essentiels pour permettre aux jeunes générations d’instaurer un dialogue inclusif.

Nous continuerons à soutenir l’action de l’UNESCO en matière de lutte contre le racisme, notamment par de nouveaux échanges de bonnes pratiques et d’expériences à ce sujet, défendant ainsi les droits de l’homme, y compris l’égalité des genres, et plaçant l’humanité au cœur de notre système politique, économique, social et culturel.

Nous devons agir maintenant, tous ensemble.