News

Appui de l’UNESCO au Gabon pour la continuité pédagogique pendant la crise COVID-19

08/04/2020
Libreville, Gabon
04 - Quality Education

Après plusieurs réunions préparatoires qui ont permises d’évaluer les différentes solutions de cours à distance disponibles dans la sous-région et dans le pays, l’UNESCO a lancé, le le 08 avril 2020, la formation de 60 nouveaux encadreurs pédagogiques et enseignants gabonais sur l’ingénierie pédagogique en vue de la production et la mise en ligne de cours.

L’Organisation estime à   91,3% la population scolaire et étudiante mondiale touchée par les fermetures d'établissements dues au COVID-19, au Gabon, la fermeture des établissements a été annoncé le vendredi 13 mars 2020. Suite à ces fermetures massives, l’UNESCO a lancé, le 26 mars 2020, une Coalition mondiale pour l'éducation afin d'aider les États à développer les meilleures solutions d'enseignement à distance et à atteindre les enfants et les jeunes les plus à risque. Cette coalition vise à favoriser les possibilités d’apprentissage inclusif pour les enfants et les jeunes en cette période de perturbation soudaine et sans précédent de l’éducation.

 

Les défis de l’éducation causés par le Covid19 exigent, dès lors, de l'innovation, de la coopération et de la solidarité. C’est pourquoi l’UNESCO et ses partenaires dans le monde s’associent pour assurer la continuité pédagogique.

 

Les premières réunions virtuelles avec les Ministères en charge de l’éducation au Gabon, ont permis à l’équipe locale de l’UNESCO de présenter sa plateforme (https://gabon5000.avcn.fr ) développée, en 2017, dans le cadre du projet « Train My Generation – Gabon 5000 » (Former Ma Génération – Gabon 5000, en français). Elle comprend des cours de mathématiques, physique, chimie et sciences de la vie et de la terre pour les classes de troisième et de terminales. A cet effet, l’Organisation avait formé 138 premiers enseignants dans la production et la mise en ligne de cours et 135 enseignants dans le tutorat en ligne dans lesdites matières.

 

A la suite de ces réunions, les équipes de l’UNESCO et du Ministère de l’éducation ont défini un plan de continuité qui repose sur deux phases à savoir : (1) la mise en place d‘une solution d’urgence pour assurer la continuité pédagogique pour les élèves qui préparent leur BEPC ou Baccalauréat, pour une durée de 3 mois et (2) la consolidation des acquis de la phase I et mise place d’un système d’enseignement en ligne, plus large, pour le primaire, le secondaire et l’enseignement technique et professionnel pour une durée de 6 mois.

 

Ainsi, l’assistance technique de l’UNESCO intègre, entre autre, l’élaboration d’une stratégie nationale pour la mise place d’une système d’enseignement à distance pour le primaire, le secondaire et l’enseignement technique et professionnel à travers les différents médias et supports ; l’évaluation des outils et des structures existantes pour la formation des enseignants, l’enregistrement et l’hébergement des cours ; la formation et l’accompagnement de l’équipe de gestion du projet d’Enseignement à distance au Ministère de l’éducation nationale.

 

La première phase a démarré, le 8 avril courant, avec la formation de 60 nouveaux encadreurs pédagogiques et enseignants de toutes les disciplines du secondaire, primaire, de l’enseignement technique et professionnel, sur l’ingénierie pédagogique, la production et la mise en ligne de cours.

 

Grâce à cette collaboration, le Ministère de l’éducation nationale du Gabon a lancé, le 14 avril courant, un premier programme de cours en ligne pour les élèves de troisième et de terminales.