News

Les archéologues sous-marins et les scientifiques marins coopèrent pour mettre en oeuvre la Décennie des Nations unies pour les sciences océaniques

30/11/2020

Les experts du Conseil consultatif scientifique et technique (STAB) de la Convention de l'UNESCO de 2001 sur la protection du patrimoine culturel subaquatique et de la Commission océanographique intergouvernementale (COI) se sont réunis en ligne le 26 novembre 2020 pour discuter de la Décennie des Nations unies pour les sciences océaniques au service du développement durable (2021-2030).

"La Décennie des Nations unies pour les sciences océaniques a pour mission d'établir une vision de la science pour les océans que nous souhaitons. Pour autant, il ne s'agit pas seulement des sciences océaniques, mais aussi des sciences humaines et sociales, dont l'archéologie fait partie", a déclaré M. Ariel Troisi, Président de la COI. En présentant les objectifs de la Décennie ainsi que le Plan de mise en œuvre récemment publié, élaboré par la COI en tant qu'organe de coordination de la Décennie, il a identifié de nombreux domaines dans lesquels les scientifiques marins et les archéologues sous-marins pourraient travailler ensemble pour atteindre les objectifs de la Décennie. M. Vladimir Ryabinin, Secrétaire exécutif de la COI, a souligné l'interdépendance des sciences marines et de l'archéologie marine, et a réaffirmé la nécessité pour les archéologues sous-marins et les scientifiques marins de travailler ensemble pour mettre en œuvre la Décennie avec succès.

"Cette rencontre montre le potentiel de l'archéologie sous-marine pour mieux comprendre les océans et leur passé, et son importance pour la durabilité des océans", a déclaré le Professeur Toufik Hamoum, Président du STAB. Il a exprimé sa profonde appréciation de l'enthousiasme dont ont fait preuve les experts du STAB et de la COI pour travailler ensemble à la mise en œuvre de la Décennie.

Compte tenu des liens entre la Décennie et la Convention de 2001, les experts du STAB ont convenu de travailler ensemble à l'élaboration d'un cadre stratégique identifiant les actions prioritaires pour la communauté du patrimoine culturel subaquatique pouvant inspirer et stimuler des "Actions de la Décennie", en particulier parmi les États parties à la Convention de 2001, qui sont au nombre de 66. Un premier "Appel à des actions pour la Décennie" a été lancé le 15 octobre 2020, invitant les acteurs travaillant sur les océans à proposer des programmes de transformation à grande échelle qui contribuent à la vision de la Décennie des océans.