News

Les artistes libanais expriment leur espoir pour l'avenir lors du débat ResiliArt de l'UNESCO

18/09/2020

Le 10 septembre 2020, l'UNESCO, dans le cadre de son initiative #LiBeirut, a organisé le  ResiliArt Liban : Défendre la diversité culturelle à travers la créativité, un débat en ligne afin de discuter de la situation actuelle du secteur artistique à Beyrouth, suite aux explosions meurtrières qui ont secoué la capitale libanaise le 4 août dernier. Le débat était animé par Ernesto Ottone R., Sous-Directeur général de l'UNESCO pour la culture et mettait en avant sept artistes et professionnels de la culture du Liban et de sa diaspora: Ziad Doueri (cinéaste), Omar Abiazar (directeur du collectif de théâtre Zoukak), Karen Chekerdjian (designer), Nadine Touma (éditrice), Nadine Labaki (réalisatrice), Khaled Mouzanar (musicien, compositeur) et Maya de Freige (présidente de la Fondation Liban Cinéma).

Les participants ont discuté des nombreux défis auxquels les artistes du Liban sont actuellement confrontés et ont réfléchi à la voie à suivre et à l’ampleur du soutien dont ils auront besoin, tout cela, en lien avec l’actuelle pandémie de la COVID-19 et la crise économique. Selon Karen Chekerdjian : "Nous ne pouvons pas laisser cette tragédie emporter les rêves des créateurs, l'œuvre de toute une vie. Les studios, les maisons et les espaces culturels doivent être reconstruits".

Nadine Labaki a souligné la nécessité de soutenir les professionnels de la culture en leur apportant l’aide sociale et économique nécessaire. Nadine Touma a, quant à elle, encouragé les décisionnaires à écouter les artistes et les acteurs culturels à travers le Liban, car ils constituent une partie essentielle de la vaste mosaïque culturelle du pays qui enrichit la société, notamment en contribuant à l'emploi et à l'économie. Les panélistes ont insisté sur les aspects sociaux des arts et de la culture et ont exprimé la nécessité d'organiser des concerts de musique ou d’autres activités culturelles dans des espaces publics en plein air, en attendant la réhabilitation des lieux culturels et la fin de la crise sanitaire.

L'UNESCO a lancé l'initiative #LiBeirut, pour mobiliser le soutien à la reconstruction et au redressement de la capitale libanaise. L'UNESCO a rallié, à travers la série de débats en trois parties de ResiliArt Liban, divers acteurs de la culture pour poursuivre la réflexion sur la manière de reconstruire le mieux possible le patrimoine culturel et le secteur artistique du Liban. Le deuxième débat, le 17 septembre, portera sur le rôle des musées et des galeries d'art pour l'avenir de la vie culturelle à Beyrouth et au-delà. Tandis que le troisième débat, le 24 septembre, invitera les professionnels des bâtiments patrimoniaux à étudier les dégâts que les explosions ont causé aux structures historiques ainsi que le coût de leur future reconstruction.

Le débat du 10 septembre : Défendre la diversité culturelle par la créativité peut être suivi ici