Article

#ArtistesBFcontreCovid19, la réponse culturelle commune de la CEDEAO et l’UNESCO au Burkina Faso pour sensibiliser à la Covid-19

07/04/2021
03 - Good Health & Well Being
11 - Sustainable Cities and Communities
16 - Peace, Justice and Strong Institutions

De gauche à droite, Philomaine Nanema, Don Sharp de Batoro et Pam Luster, les trois artistes participants, pendant la conférence de presse pour le lancement de la campagne. Photo: ©Afriyelba

 

 

La campagne #ArtistesBFcontreCovid19 a été lancée le 26 janvier dernier par la Commission nationale burkinabé pour l’UNESCO en partenariat avec les Ministères en charge de la culture et de la santé. Trois artistes du Burkina Faso ont transmis des messages clés de sensibilisation innovants et créatifs pour lutter contre la pandémie dans le pays.

Par le biais de la musique, de la comédie et des jeux de mots, les artistes Pam Luster, Philomaine Nanema et  Don Sharp de Batoro ont réalisé des œuvres pour délivrer des messages forts à leurs concitoyens : contrer la propagation du virus en rappelant les gestes barrières, garder la cohésion sociale et éliminer la stigmatisation des personnes qui ont été atteintes par le virus. Ils ont aussi, indirectement, rappelé le rôle important de la culture, l’art et la créativité auprès des jeunes et communautés notamment durant la pandémie.

L’artiste musicienne Pam Luster s’est servie de sa nouvelle création pour partager le message ‘engageons-nous ensemble pour mieux vivre ensemble’ en mooré, dioula, français, fulfulde mais aussi en langue des signes afin de s’assurer d’une compréhension commune des enjeux de la pandémie dans le pays. Philomaine Nanema, humoriste, a connecté avec son public à travers le rire, un moyen efficace de soulager l’anxiété et de renforcer le lien social. Le parolier Don Sharp de Batoro, à son tour, a cherché à combattre la stigmatisation associée à la Covid-19 avec un sketch vidéo.

Par leur participation à cette campagne, les artistes ont contribué à l’effort public national contre la Covid-19

Fatié Ouattara, Secrétaire Général de la Commission nationale pour l'UNESCO

Au Burkina-Faso, cette campagne vient renforcer les actions de sensibilisation déjà menées par l’Etat et les organisations de la société civile. Elle a touché un large public -plus de 30,000 personnes- durant les mois de février et mars 2021 à travers les médias traditionnels comme les chaînes de télévision nationale, les radios et la presse écrite. Les jeunes publics ont été ciblés par la diffusion des créations dans les réseaux sociaux des artistes et du ministère de la culture. Le bureau de l’UNESCO Dakar a partagé à son tour ces publications en vue de faire porter le message dans la région. La campagne se poursuivra avec la diffusion et le passage en boucle des créations sur les réseaux sociaux.

Cette initiative, soutenue par le Ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme et le Ministère de la Santé du Burkina-Faso ainsi que par la Commission nationale burkinabé pour l’UNESCO, s’inscrit dans un cadre plus large porté par l’UNESCO et la CEDEAO pour apporter une réponse culturelle conjointe face à la pandémie de Covid-19 dans les pays de la sous-région.

Pour revoir les vidéos de la campagne :