News

Les arts au service des droits humains pour la Journée Internationale des Droits de l'Homme

11/12/2020
03 - Good Health & Well Being
10 - Reduced Inequalities
16 - Peace, Justice and Strong Institutions

« Défendons les droits de l’homme », « Luttons contre les inégalités », « Promouvons le développement durable », « Encourageons la participation et la solidarité », « Mettons fin aux discriminations » : voici quelques messages portés par les participants à la Journée Internationale des Droits de l’Homme, ce 10 décembre 2020.

Jeunes artistes et représentants d’institution se sont retrouvés au Bureau régional du Haut Commissariat des Droits de l’Homme (HCDH) des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest, à Dakar, afin de célébrer et de promouvoir ensemble l’engagement pour le respect des droits humains.

Reconstruire en mieux

« Reconstruire mieux qu’avant et mettre les droits de l’homme au cœur de la reconstruction post-COVID » a été la thématique de cette Journée, émaillées de discours officiels et de prestations artistiques.

En effet, ce thème a également fait l’objet du concours SLAM COVID, donnant la parole aux jeunes artistes qui ont rivalisé de créativité et se sont exprimés sur l’impact de la pandémie sur leur environnement et sur les droits humains.

Sur 32 candidatures reçues par les membres du jury, Mamadou Dramé, professeur assimilé en Sciences du Langage à l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD), et Samira Fall, célèbre slameuse, ont retenu 7 candidatures et récompensé 3 lauréats : Khadim Bamba Dia, Pathé Dieye et Fatimata Binetou Sow. Chacun d’eux, après avoir reçu son prix, a pu faire une prestation à la tribune.

Pour mettre les Droits de l’Homme au cœur d’une meilleure reconstruction post-COVID, Avec une incommensurable colère, Monsieur le Commissaire, Je viens déposer ma plainte contre X. X comme inconnu car, Je suis bénin, déçu, chagriné de voir que trop d’entre vous n’acceptent d’être responsables, D’avoir fait des droits humains un ensemble de textes consignés, signés, puis confinés dans des tiroirs insaisissables. Monsieur le Commissaire, l’Homme a le droit à la vie, droit à la dignité, droit à l’intégrité physique et droit à la liberté

Khadim Bamba Dia, lauréat du 1er prix

© UNESCO/ Mélodie Petit

Le prix SLAM COVID, organisé par l’UNESCO à Dakar et le HCDH, en collaboration avec la Ligue sénégalaise de slam et l’association sénégalaise des professeurs de français, offre aux lauréats une résidence artistique de trois jours.

La troupe de danse Junior Crew, invitée par l’Ambassade du Canada, a également réalisé une performance sur le thème des droits humains.

© UNESCO/ Mélodie Petit

Les représentants du SNU, du HCDH, de l’UNESCO à Dakar, le Comité sénégalais des Droits de l’Homme, de l’Association des Juristes sénégalaises, du Gouvernement du Sénégal, de l’Union européenne, de l’Ambassade des Pays-Bas, de l’Ambassade de France et de l’Ambassade du Canada au Sénégal, ont ainsi réaffirmé leur engagement auprès des jeunes et pour les droits humains.

Tous ensemble, les participants ont porté haut et fort les messages de la campagne #Reconstruire en mieux, célébrant la Journée Internationale des Droits de l’Homme 2020.