L’Assemblée générale des Nations Unies adopte une nouvelle résolution sur la culture et le développement durable

Le 14 décembre 2015, le second Comité de l’Assemblée générale des Nations Unies a unanimement adopté la résolution relative à la culture et au développement durable, présentée par le G77 et la Chine.

La nouvelle résolution A/C.2/70/L.59 souligne la contribution de la culture aux trois dimensions du développement durable dans le cadre du suivi du débat du nouvel Agenda 2030 pour le développement durable. Cet agenda a adopté un dispositif complet  d’objectifs universels et transformateurs pour le développement durable global, qui sont de de grande portée et axés sur l’être humain. Dans ce contexte, le texte reconnait, d’une part, la diversité naturelle et culturelle mondiale et, d’autre part, que les cultures et les civilisations peuvent contribuer au développement durable et en sont des vecteurs cruciaux.  A travers cette adoption, la communauté internationale s’est félicitée de l’inclusion de plusieurs objectifs dans l’Agenda 2030. Ces derniers reflètent la contribution de la culture au développement durable, et rappellent que les objectifs du développement durable sont intégrés et indivisibles, et ils équilibrent les trois dimensions du développement durable.

Cette résolution rappelle également que les politiques adaptées aux contextes culturels produisent des résultats à la fois meilleurs, durables, inclusifs et équitables.
De plus, le patrimoine culturel et les industries culturelles et créatives peuvent apporter des solutions aux aspects socio-économiques de la pauvreté.

Il a été décidé d’examiner avec attention la contribution de la culture au développement durable dans le cadre du suivi d’examen de l’Agenda 2030 pour le développement durable.

Les organisations et les organismes intergouvernementaux, appartenant au système des Nations Unies, entre autres, sont invités à promouvoir le renforcement des capacités à tous les niveaux afin de développer un secteur culturel et créatif dynamique, et d’améliorer la coopération internationale,  en soutenant les efforts des pays en voie de développement pour le développement des  industries culturelles, le tourisme culturel et les microentreprises liées à la culture.

En outre, l’UNESCO a été invitée  à continuer à assister les Etats membres qui le souhaitent dans leurs demandes de soutien et de facilitation de financement  afin d’accompagner  le développement de leurs capacités et  rendre optimale la contribution de la culture au développement durable. L’UNESCO continuera également à évaluer, de concert avec les Etats membres, la contribution de la culture pour parvenir au développement durable grâce à la collecte de données quantitatives, y compris des indicateurs et des statistiques, en vue de préparer des politiques de développement et des rapports pertinents.