News

Atelier de formation des journalistes de radios communautaires en communication sur les risques liés au COVID-19 et sur l’engagement communautaire contre cette pandémie.

25/10/2020

60 journalistes de radios communautaires venus de 6 régions du Cameroun ont bénéficié d’un renforcement de capacités en communication sur les risques liés au COVID-19 et sur l’engagement communautaire contre cette pandémie. Cette activité organisée par l’UNESCO s’inscrit dans le cadre du projet Conjoint UNESCO-PNUD de riposte au COVID-19 à travers les radios communautaires

Du 14 au 17 octobre 2020 à Limbe, ces producteurs de contenus radio ont été équipés pour agir efficacement face à la désinformation ambiante autour du COVID-19. Déjà initiés à la communication sur le COVID-19 pour la plupart, les participants à cet atelier ont été particulièrement édifiés sur ce qu’ils ont à faire pour assurer à leurs auditeurs l’accès à l’information juste sur la pandémie.

"J'ai appris de nombreux mots dont l'usage ne nous intéresse pas la plupart du temps... Il s'agit notamment de : MESINFORMATION, qui est une information fausse ou inexacte communiquée sans intention de tromper, DÉSINFORMATION, qui est délibérément trompeuse et malhonnête. La MALINFORMATION, qui est une information fausse qui semble pourtant crédible et convaincante." 

Ndeh Edmond, Radio Ndefcam, Bamenda, Région du Nord-Ouest. 

L’objectif du projet étant de ne laisser personne mal informé ou ignorant sur le COVID-19 au Cameroun, l’atelier a permis aux journalistes d’avoir des échanges francs et directs sur la stratégie actuelle de la réponse sanitaire au COVID-19 avec les responsables venus des délégations régionales de la santé ; et sur les stratégies mises en œuvre pour assurer la continuité de l’éducation au Cameroun malgré la crise et avec des spécialistes du secteur Education de l’UNESCO. 

Les participants ont également appris des techniques innovantes de conception de message, de production et de programmation radio pour engager le plus de membres de la communauté dans le riposte contre la pandémie. 

"La formation m'a beaucoup touché en m'aidant à rapporter les questions liées à COVID-19 avec précision et confiance ajoutant ainsi à ma crédibilité en tant que journaliste communautaire. De plus, je me focalise désormais sur les reportages avec angle et les programmes engageant, sachant que le fait de traiter d’une idée à la fois permettra de mieux faire passer le message. Je me considère maintenant non seulement comme un journaliste de grande diffusion, mais aussi comme un journaliste qui tient compte des principes humanitaires dans ses reportages et ses programmes, en particulier en ce qui concerne les questions liées à la pandémie. De plus, en tant que journaliste communautaire, j'ai amélioré mes connaissances sur le fonctionnement des clubs d’écoute grâce à cette formation." 

Boris Batata, CBS radio, Buea dans la région du Sud-Ouest.

Cette formation des journalistes est la première phase de ce projet Conjoint UNESCO-PNUD de riposte au COVID-19 à travers les radios communautaires. Dans la 2ième phase, les 20 radios formellement engagées dans le projet recevront des appuis matériels visant à améliorer la qualité de leurs productions, à renforcer leurs capacités de diffusion des messages aux antennes et hors antenne, et à consolider leur rôle de précurseur du dialogue communautaire autour du COVID-19.