Story

Au Mali, les enseignants, les clubs UNESCO et les Miss Science jouent leur partition face au Covid-19,

08/04/2020
BAMAKO, Mali
03 - Good Health & Well Being

Depuis l’apparition du Covid-19, le Mali fait partie des derniers pays en Afrique à avoir enregistré des cas positifs, malgré les dispositions préventives qui ont été prises par les autorités.

Le Bureau de l’UNESCO au Mali s’active à appuyer les clubs UNESCO et les Miss Science à jouer un rôle essentiel à travers une campagne numérique d’information et de sensibilisation dans les langues nationales, via la création et l’animation des plateformes en ligne (WhatsApp et Facebook).

À ce jour, le Mali compte 56 cas officiellement confirmés, au coronavirus dont 6 décès et 12 patients guéris. Pour limiter la propagation de la maladie, le gouvernement de la République du Mali a décidé à la suite du Conseil de défense du mercredi 18 mars 2020, la fermeture de toutes les écoles du pays pour au moins trois semaines. Les regroupements à caractère social, sportif et culturel de plus de 50 personnes sont également interdits ainsi que la fermeture des bars dancing et des boites de nuit.

Pour soutenir l’effort du ministère de la Santé, dans la lutte contre la propagation du coronavirus dans le pays, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Kéita, Président de la République a décidé d’allouer une enveloppe budgétaire de près de 12 millions de dollars. À la suite de l’annonce des mesures prises par le gouvernement malien, le système des Nations unies très impliqué au Mali n’a pas attendu longtemps pour apporter son appui au Gouvernement en signant ce lundi 6 avril avec le ministère de la Santé et des Affaires sociales trois protocoles d’entente d’un montant global de 3 500 000 dollars américains, financé par l’ONU (MINUSMA et équipe pays) qui permettront d’apporter une réponse intégrée et rapide à la crise sanitaire du Covid-19.

Ces projets sont un appui au Gouvernement malien pour faire face avec rapidité et efficacité à la pandémie du Covid-19. Avec le partenaire de mise en œuvre, le ministère de la Santé et des Affaires sociales, nous devons faire en sorte que l’épidémie soit contenue avec ce don en matériel et en formation tout en continuant la prévention ainsi que la sensibilisation.

Mahamat Saleh Annadif, Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies

Le Bureau de l’UNESCO au Mali travaille à soutenir les décisions prises par le gouvernement du Mali, en synergie avec le système des Nations Unies au Mali, notamment en faveur de l’éducation, dont la production de supports pédagogiques à travers la radio et la télé, pour garantir la continuité des apprentissages  sera une première étape majeure, mais aussi la mise à profit des valeurs sociétales du pays à travers les communicateurs, les leaders féminins, les associations de jeunes et les chefs traditionnels, mais aussi les chefs religieux.

Dans le cadre de la mise en œuvre du plan de communication national pour la riposte au COVID-19, le groupe UNCG qui regroupe l’ensemble des chargés de communication des Nations Unies donc l’UNESCO a contribué à l’élaboration du plan de communication national. À cet effet, le Bureau de Bamako appuie les clubs UNESCO et les Miss Science à jouer un rôle essentiel à travers une campagne numérique d’information et de sensibilisation dans les langues nationales, via la création et l’animation des plateformes en ligne (WhatsApp et Facebook).

Pendant cette période critique où les gens restent confinés, avec son corollaire d’abus de tout genre, l’UNESCO initie également les grandes campagnes de sensibilisation contre les Violences basées sur le genre, à travers les radios de proximité. Il faut rappeler que toutes ces actions favoriseront l’atteinte de l’objectif de développement durable (ODD) 3 : permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge.