News

Au Mali, l’UNESCO organise un concert pour sensibiliser les jeunes sur la migration !

27/11/2020
Bamako, Mali

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Autonomiser les jeunes en Afrique à travers les médias et la communication », l’UNESCO, en partenariat avec la Cité des Enfants du Mali, a initié à l’endroit de plus de 100 jeunes, un concert de sensibilisation sur la thématique de la migration. L’évènement s’est tenu le samedi 21 novembre 2020 au centre de spectacle de la Cité des Enfants à Bamako. Promouvoir pour la population malienne, et notamment les jeunes, l’accès à une information de qualité sur la migration, portant entre autres sur les risques de la migration irrégulière et opportunités liés à la migration régulière et sous-régionale, c’était l’objectif de cet évènement culturel.  

A travers les prestations en slam et musique traditionnelle, il s’agissait de communiquer aux jeunes participants les notions essentielles à une bonne compréhension du phénomène migratoire.

En effet, au Mali, comme ailleurs en l’Afrique de l’Ouest, le phénomène de la migration touche essentiellement les jeunes qui représentent environ 60% de la population africaine. Compte tenu des contraintes économiques et parfois des obligations culturelles, une grande partie de cette population jeune fait recours aux migrations internes ou internationales dans l’espoir de réaliser leur rêve d’une vie décente et sûre. Des rêves qui se brisent en chemin, du fait des mésaventures rattachées à la migration irrégulière, encouragées par de fausses informations transmis à ces jeunes.

Seule l’information juste et adéquate peut permettre à la jeunesse malienne de prendre des décisions éclairées sur la migration D’où l’intérêt de cet évènement qui a consisté à renforcer les actions de sensibilisation autour de la thématique.

Cet évènement s’inscrit dans la continuité de l’activité de formation de jeunes artistes et slameurs maliens, organisée par l’UNESCO en novembre 2019. La rencontre culturelle a regroupé le slameur Youssou Diakité, sélectionné pour la production et l’enregistrement de clips sur la migration ainsi que les slameuses Aminata Bamby (SlamBamby), Mariam Koita et Diarrafa Soukouna, ayant produit des contenus similaires. D’autres acteurs du domaine culturel ayant produit des œuvres musicales sur le sujet sont également intervenus notamment le « Mini ensemble instrumental du Mali ».

© UNESCO

Au cours de l’événement, le public a assisté à une communication d’un expert en questions migratoires qui est revenu sur la définition de la migration, ses risques, opportunités et les bonnes pratiques. Se sont également enchaînées des prestations de slameurs, slameuses et d’artistes traditionnels qui ont fortement marqué le public jeune.

« Je suis très heureuse de prendre part à cet évènement tant enrichissant que divertissant, j’ai appris sur la migration et je pourrai partager avec d’autres afin de promouvoir l’accès à une information de qualité sur le sujet »

Selon une participante

A Rappeler que cette activité rentre dans le cadre du projet « Autonomiser les jeunes en Afrique à travers les médias et la communication », financé par le Ministère italien des Affaires étrangères et de la Coopération Internationale (MAECI) à travers l’Agence italienne pour la coopération au développement (AICS), pour une durée de trois ans. Il est coordonné par le Bureau Régional de l’UNESCO à Dakar, au profit de huit pays d'Afrique de l’Ouest et Centrale : Cameroun, Côte d'Ivoire, Ghana, Guinée-Conakry, Mali, Niger, Nigéria et Sénégal.

L’intiative contribuera fortement à atteindre l’objectif principal du projet au Mali, qui est de promouvoir l’accès à l’information de l’opinion malienne, notamment les jeunes, sur les risques et les opportunités liés à la migration à travers un contenu médiatique adapté qui répondrait à l’Objectif de Développement Durable 16.10.

© UNESCO