Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Autonomiser la jeunesse rurale grâce à la formation professionnelle au Madagascar

09 Juillet 2019

Le Programme de renforcement des capacités en faveur de l’Éducation pour tous (CapED) s’emploie à lutter contre le chômage et à renforcer le secteur de l’enseignement et de la formation techniques et professionnels (EFTP) au Madagascar depuis 2010. Il a également pour effet de réduire les migrations urbaines et le nombre de travailleurs sous-qualifiés, dans la mesure où il autonomise les individus et leur fournit les compétences correspondant aux besoins du marché local, ce qui leur permet de décrocher des emplois sur place au lieu de migrer vers les grandes villes pour chercher du travail.

Par exemple, avec le soutien de partenaires locaux tels que le Fonds international de développement agricole (IFAD) et le PNUD, qui ont tous deux contribué au Programme à hauteur de 1,75 millions de dollars des États-Unis, CapED a renforcé 17 centres de formation professionnelle et offert des formations professionnelles à des jeunes non scolarisés de zones rurales dans quatre régions pilotes, dans des domaines correspondant aux besoins du marché du travail. Depuis 2014, 2 918 jeunes ont été formés.

De même, d’autres programmes visent à améliorer l’indépendance financière de 750 locaux, en particulier des femmes, vivant dans la région de la réserve naturelle de Tsingy. Le premier programme permet aux femmes d’acquérir des compétences professionnelles en agriculture, confection de produits artisanaux, entrepreneuriat, comptabilité et alphabétisation axée sur l’emploi pour vendre des produits dans les hôtels partenaires des environs. Le deuxième programme forme et certifie aussi bien des femmes que des hommes dans les métiers du tourisme local durable, par exemple pour devenir guide touristique.

En plus de contribuer à l’autonomisation des individus, CapED aide le pays à améliorer de manière systématique la fourniture de l’EFTP à l’échelle nationale. Suite aux succès du Programme CapED au Madagascar, le Président a appelé à mettre en place la toute première Politique nationale de l’emploi et de la formation professionnelle afin d’accroître les opportunités d’emploi en renforçant l’EFTP axée sur la demande. En 2015, la politique, qui a été élaborée avec le soutien de CapED, a été officiellement adoptée, et un Plan d’action opérationnel quinquennal (2016-2021) a été lancé.

Sur la base de ces progrès, en 2018, CapED a appuyé l’élaboration du Cadre national de qualifications (CNQ) du pays. Le Programme a également aidé à établir et à piloter un processus de reconnaissance des acquis antérieurs dans le pays, qui aide les individus à documenter officiellement les compétences et les connaissances qu’ils ont acquises tout au long de leur vie afin de leur permettre d’accéder à un emploi formel. En 2018, le processus a été officiellement légalisé à Madagascar et CapED a mené un essai pilote à l’issue duquel 78 % des candidats ont réussi à obtenir des certificats.

À l’avenir, le CNQ sera affiné et facilitera la certification des acquis antérieurs. Le Programme continuera également de soutenir les centres de formation professionnelle pour atteindre et former davantage de jeunes non scolarisés des zones rurales.