News

Biennale africaine de la photographie : Zoom sur les femmes photographes

02/12/2019
, Mali

Ce samedi 30 novembre ont démarré Les Rencontres de Bamako, Biennale africaine de la photographie, rendez-vous majeur pour la reconnaissance des photographes africain-e-s et de la diaspora. Cette 12e édition intitulée « courants de conscience » s’est donnée pour enjeu de donner une plus grande place aux femmes, en valorisant les artistes, leurs œuvres et contributions. C’est dans ce sens que L’UNESCO accompagne la Biennale, afin de garantir une meilleure visibilité des femmes dans le secteur créatif en Afrique.

 

Avec 40% de femmes artistes sélectionnées et deux expositions entièrement consacrées aux collectifs de femmes photographes, ELLES seront mises à l’honneur de cette Biennale africaine de la photographie qui promet d’être remarquable. Cette année, les Rencontres de Bamako ont pour objectif affirmé de valoriser davantage les talentueuses photographes du continent. Le Bureau de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Ouest accompagne pleinement cette initiative dans la logique du travail pionnier déjà engagé en faveur d’une meilleure visibilité des femmes dans le secteur créatif en Afrique.

Depuis sa création en 1994, la Biennale a été le premier et demeure le principal événement international consacré à la photographie et à la vidéo africaines sur le continent. Elle représente aujourd’hui une plateforme de visibilité unique pour les photographes d’Afrique et de la diaspora, mais aussi un vivier de talents émergents. Fenêtre de visibilité et moteur de création, il est donc important de garantir aux femmes artistes un accès égal à cet événement dont la programmation a longtemps été dominées par les hommes.

Pour contrer cette tendance et contribuer à une meilleure reconnaissance des femmes, l’UNESCO soutient la participation de plusieurs photographes et journalistes africaines à cette douzième édition. De plus, il faudra aussi compter sur la présence de ces professionnelles lors des événements qui se tiendront hors les murs, tels que les ateliers, projections et débats, dont le forum consacré au thème « La conscience centrée sur les femmes dans la photographie », lundi 2 novembre.

 

Cet accompagnement s’inscrit dans la suite du soutien de l’UNESCO apporté aux artistes et professionnelles de la culture africaines afin de promouvoir leur visibilité et leur reconnaissances dans les secteurs créatifs, qu’il s’agisse du cinéma, de la musique, de l’art numérique ou encore de la photographie.  Dans ces milieux où l’absence d’égalité des chances est une réalité ancienne, les forces de changement se font cependant de plus en plus ressentir. Ce temps de partage avec le public malien mais aussi de nombreux professionnels du monde entier sera assurément une source d’échanges fructueux pour susciter des prises de conscience et garantir une diversité indispensable à la création artistique.