Les bureaux hors siège de l’UNESCO participent à la commémoration mondiale de l’Holocauste

21/02/2020

Les bureaux hors siège de l’UNESCO à travers le monde ont participé à la Journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de l’Holocauste le 27 janvier 2020, qui marquait le 75e anniversaire de la libération d’Auschwitz-Birkenau. L’UNESCO organise en son Siège des commémorations annuelles de la Journée internationale depuis sa création par l’Assemblée générale des Nations Unies en 2005. Les bureaux hors siège quant à eux profitent de cette occasion pour sensibiliser le public à l’histoire de l’Holocauste et pour aborder les sujets connexes qui préoccupent la communauté internationale, notamment la protection des minorités, la promotion des droits de l’homme et la prévention des génocides.

En 2020, l’UNESCO a coopéré avec le Programme de communication « l’Holocauste et les Nations Unies » pour présenter l’exposition itinérante « Des voisins complices : choix ; comportement humain et Holocauste » dans ses bureaux hors siège et dans les centres d’information des Nations Unies intéressés. Préparée par le Musée mémorial de l’Holocauste des États-Unis, cette exposition traite de la collaboration et de la complicité des citoyens et des gouvernements de différents pays européens avec le régime nazi. Elle a été présentée dans les bureaux de l’UNESCO et les centres d’information des Nations Unies de 24 pays, accompagnée de cérémonies et d’ateliers organisés localement. Au Nigéria, 1500 étudiants ont assisté à un atelier organisé par le centre d’information de Lagos. Les élèves ont reçu du matériel éducatif sur l’histoire de l’Holocauste et ils ont participé à des activités dans ce domaine.


© UNIC Lagos

 

Bureau de l’UNESCO à New Delhi

Cette année, plus de 140 étudiants du nord de l’Inde ont assisté à la projection du documentaire « Qui écrira notre histoire ? » de la réalisatrice Roberta Grossman, organisée par le Bureau de l’UNESCO à New Delhi. Le documentaire raconte l’histoire d’Emmanuel Ringelblum et du groupe clandestin Oyneg Shabes qui ont documenté la vie dans le ghetto de Varsovie, créant au péril de leur vie un dossier d’archives sur les crimes commis par l’Allemagne nazie. Dans sa note de bienvenue, Juan Pablo Ramirez-Miranda, Spécialiste du programme et Responsable des sciences sociales et humaines, a rappelé les paroles de la Directrice générale de l’UNESCO : « La haine est la même aujourd’hui qu’hier, nous pouvons et nous devons lui résister ». Le bureau hors siège de l’UNESCO à New Delhi a également présenté l’exposition du Musée mémorial de l’Holocauste des États-Unis « Des voisins complices » avec le centre d’information des Nations Unies pour l’Inde et le Bhoutan. Les deux institutions ont reçu le concours d’un consortium de 18 missions diplomatiques pour l’organisation de la projection du film « Le comptable d’Auschwitz » et d’une cérémonie de commémoration au cours de laquelle le Directeur du Bureau de l’UNESCO à New Delhi, Eric Falt, a souligné l’engagement de l’Organisation en faveur de la promotion de systèmes éducatifs qui renforcent la résilience des jeunes, femmes et hommes, face à la déformation de l’histoire de l’Holocauste, à l’antisémitisme, aux discours haineux et à l’extrémisme violent.


© UNESCO New Delhi/Nitya Agarwal

 

Bureau de l’UNESCO à Quito

Comme les années précédentes, le Bureau de l’UNESCO à Quito a organisé conjointement avec l’Ambassade d’Israël et la communauté juive de l’Équateur une cérémonie d’allumage des bougies en présence de l’Ambassadeur d’Israël, du ministre de l’Éducation, de survivants de l’Holocauste et de leurs familles. Des représentants de l’UNESCO et des Nations Unies, ainsi que des représentants du corps diplomatique en Équateur ont également participé à l’événement. Au cours de la cérémonie, des élèves ont lu des textes dédiés à la mémoire des victimes de l’Holocauste, évoquant la montée de l’antisémitisme, du racisme et de la xénophobie dans le monde. « Allumer ces bougies nous permet de réfléchir à notre propre situation et à notre engagement dans la lutte contre toute forme de haine et de discrimination qui pourrait survenir aujourd’hui et à l’avenir » a déclaré un élève.


© UNESCO Quito/Luis Vasquez

 

Bureaux de l’UNESCO à Mexico et à Brasilia

Les Bureaux hors siège de Mexico et de Brasilia ont commémoré la Journée internationale en partenariat avec les centres d’information des Nations Unies locaux. Au Mexique, le Bureau a organisé une projection du film « Le comptable d’Auschwitz » au Museo del Barro de la ville de Metepec, suivie de l’inauguration de l’exposition « Des voisins complices ». Par ailleurs, le Représentant de l’UNESCO au Mexique, Frédéric Vacheron, a participé à la cérémonie au Musée de la Mémoire et de la Tolérance de Mexico. Au Brésil, plus de 150 diplomates, représentants gouvernementaux et membres de la communauté juive ont assisté à la cérémonie de commémoration organisée par le Bureau de l’UNESCO et le centre d’information des Nations Unies local le 28 janvier à Rio de Janeiro. Le public a pu écouter le témoignage d’un survivant et visiter l’exposition du Musée Mémorial de l’Holocauste des États-Unis « Des voisins complices » qui restera ouverte pendant un mois.


© UNIC Rio/Joana Berwanger
 

La commémoration annuelle de la Journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de l’Holocauste s’inscrit dans le programme de l’UNESCO sur l’enseignement de l’Holocauste et du génocide. L’UNESCO s’est engagée à promouvoir l’enseignement de l’Holocauste et du génocide dans le monde entier en tant que moyen de sensibiliser les apprenants aux causes, à la dynamique et aux conséquences des génocides et de renforcer leur résilience face à toutes les formes de discrimination. En savoir plus sur l’action de l’UNESCO dans ce domaine.

L'exposition du Musée commémoratif de l'Holocauste aux États-Unis « Des voisins complices » peut être téléchargée ici dans toutes les langues disponibles.