Press release

Burkina Faso : la Directrice générale de l’UNESCO condamne le meurtre des journalistes David Beriain et Roberto Fraile

28/04/2021

La Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, a condamné l’embuscade tendue à une patrouille antibraconnage qui a fait trois morts, dont les journalistes espagnols Roberto Fraile et David Beriain, aux confins du Parc national d’Arly, réserve de biosphère de l’UNESCO et site du patrimoine mondial, dans l’est du Burkina Faso le 27 avril.

Je condamne le meurtre des journalistes espagnols Roberto Fraile et David Beriain, ainsi que celui du militant engagé contre le braconnage Rory Young. Les journalistes doivent pouvoir accomplir leur travail de collecte et de diffusion de l’information, un bien public essentiel. Ils méritent d’être protégés, de même que les gardes forestiers et les écogardes qui protègent les autres biens communs que sont la biodiversité et l’environnement naturel.

Audrey Azoulay, Directrice générale de l'UNESCO

David Beriain et Roberto Fraile, deux reporters expérimentés, avaient couvert de nombreux conflits armés. Ils tournaient un documentaire sur le braconnage lorsque le convoi dans lequel ils avaient pris place a été encerclé par des extrémistes armés qui les ont tués, ainsi que Rory Young, co-fondateur et président de l’association de lutte contre le braconnage Chengeta Wildlife.

L'UNESCO promeut la sécurité des journalistes au travers de mesures de sensibilisation mondiale, d'un renforcement des capacités, ainsi que par un certain nombre de mesures, dans le cadre notamment du Plan d'action des Nations Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l'impunité.