News

Cadres nationaux de certification dans la zone CEDEAO : L’UNESCO appuie l’élaboration de plans nationaux fonctionnels

11/11/2019
, Sénégal
04 - Quality Education

L'UNESCO et le Secrétariat de la CEDEAO ont lancé une nouvelle initiative en 2018 pour renforcer la reconnaissance des compétences et des qualifications à travers les pays de la CEDEAO. Dans ce cadre, deux ateliers ont déjà été organisés. Le premier, en juin 2018 à Dakar (Sénégal) a conduit à l'adoption d'une déclaration ministérielle sur la nécessité pour les pays de la CEDEAO de disposer de cadres nationaux de certification opérationnels, et souligné l'importance pour ceux-ci de développer un cadre régional de certification ; le deuxième, qui s'est tenu à Abuja(Nigeria) en décembre 2018, a permis d’adopter un plan de travail de l'initiative pour la période 2019-2020, en plus de poser les bases pour la création d’une communauté de pratiques au sein de la CEDEAO ainsi que de l’instauration d’un « langage commun » pour le dialogue et la coopération dans le domaine de la reconnaissance des compétences et qualifications.

C’est dans la continuité de cette initiative, que le Bureau régional Multisectoriel de l’Unesco pour l’Afrique de l’Ouest- Sahel  et le Secrétariat de la CEDEAO ont organisé conjointement, les 7 et 8  Novembre 2019 un atelier sur les cadres nationaux de certification dans la région de la CEDEAO. Au lancement de cette activité, le Directeur du Bureau régional Multisectoriel de l’Unesco pour l’Afrique de l’Ouest- Sahel, à Dakar, M.Dimitri Sanga, a rappelé « qu’ensemble, l’UNESCO et ses partenaires pourront relever les défis liés à la complexité de mener des réformes profondes des systèmes de certification dans le but de soutenir la mobilité nationale et internationale des travailleurs et des apprenants, d’assurer la reconnaissance et le transfert des crédits d’apprentissage, pour  servir les exigences sociales et économiques des pays et du marché du travail en pleine mutation. ». Au cours de ces deux jours d’atelier, il a été question d’échanger sur les résultats de l'auto-évaluation menée dans chaque pays de la CEDEAO, et de comparer les avancées depuis 2018.

Cette rencontre, qui a réuni les parties prenantes et les points focaux nationaux de 13 Etats membres de la CEDEAO sur 15, a été l’occasion de partager des informations clés sur la convention révisée sur la reconnaissance des études et des certificats, diplômes, grades et autres titres de l’enseignement supérieur dans les États d’Afrique. Il a notamment permis aux participants de mieux s’imprégner de l’initiative de la Commission de l’Union Africaine sur le développement d’un cadre de certification continental et ses implications sur le développement, l’opérationnalisation et le renforcement d’un CNC dans les pays. Opportunité pour les participants d’échanger sur les résultats de l'auto-évaluation menée dans chaque pays de la CEDEAO. Lesdits résultats ont montré une grande disparité entre les différents pays, le Nigéria faisant office de bon élève sur la question. Chaque pays a adopté un plan d’action pour l’année 2020, avec un paquet d’activités dont la mise en œuvre permettrait d’avancer significativement vers un cadre de certification fonctionnel. L’UNESCO a saisi l’occasion pour actualiser le  plan d’action régionale 2019-2020 de l’initiative. Ce plan intègre non seulement des activités de suivi de la mise en œuvre des plans d’actions nationaux adoptés par les pays mais aussi prévoit l’organisation d’un panel ministériel sur la question de la certification au dernier trimestre de 2020.