Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

La Caraïbe teste son système d’alerte aux tsunamis

11 Mars 2019

tsunami_warning.jpg

©FocusDzign/Shutterstock

Les pays côtiers de la mer des Caraïbes organisent le 14 mars un exercice visant à évaluer et actualiser leurs plans de réponse aux tsunamis. Cet exercice mettra à l’épreuve le Système d’alerte rapide aux tsunamis et aux autres risques côtiers dela région, mis en place en 2005 sous l’égide de la Commission océanographique intergouvernementale (COI) de l’UNESCO. Il sera l’occasion de tester l’efficacité des dispositifs d’alerte pour les acteurs chargés de la gestion des situations d’urgence dans la région.

Baptisé Caribe Wave 19, cet exercice consiste en un double scénario : le premier prévoit la survenue d’un tsunami provoqué par un séisme de magnitude 6.0 associé pour la première fois à un événement volcanique : l’éruption sous-marine du Kick’em Jenny suivi d’un glissement de terrain. Le deuxième scénario porte sur un séisme de magnitude 8.5 dans le Prisme d’accrétion du nord de Panama. Des messages fictifs seront émis par le Centre d’alerte aux tsunamis dans le Pacifique (PTWC) et envoyés aux 46 pays et territoires participants.

Cet exercice rassemblera des représentants des structures nationales d’alerte, des services de secours d’urgence, des bureaux de prévision météorologique et des garde-côtes. Une participation active des écoles et des établissements hôteliers est également prévue cette année.

Au cours des cinq derniers siècles, 75 tsunamis ont eu lieu dans les Caraïbes, soient près de 10% du total mondial de tsunamis océaniques pour la période. Qu’ils soient générés par un tremblement de terre, un glissement de terrain ou d’origine volcanique, les tsunamis ont fait plus de 3 500 morts dans la région depuis le milieu du 19e siècle (Source : National Oceanic and Atmospheric Administration). Par ailleurs, l’explosion démographique et l’afflux de touristes dans les zones littorales ces dernières décennies ont fragilisé la région.

Créé en 2005 sous l’égide de la Commission océanographique intergouvernementale, le Groupe intergouvernemental de coordination du Système d’alerte rapide aux tsunamis et aux autres risques côtiers pour la mer des Caraïbes et les régions adjacentes (GIC/CARIBE-EWS) aide les Etats membres à mettre en place des systèmes d’alerte aux tsunamis.

***

Contact : Agnès Bardon, Service de presse de l’UNESCO. Tel : +33 (0) 1 45 68 17 64, a.bardon@unesco.org