News

« C’est beau de célébrer un arbre »

24/08/2021

La résilience est la notion qui caractérise notre époque actuelle. Qu’il soit question de pandémie de la COVID-19 ou des effets ravageurs du changement climatique, la résilience est la clé à la survie de l’humanité. La nature et les ressources dont elle regorge sont un symbole de résilience et le rôle que joue la biodiversité et les différents écosystèmes qui nous entourent dans la survie de l’homme, est dorénavant indéniable.

Le 10 mai 2021 a marqué la première journée internationale de l’arganier, arbre connu pour sa résilience car s’adaptant à une aridité de climat ne faisant que s’intensifier. Une journée internationale qui a été proclamée par l’Assemblée générale des Nations-Unis en 2021, pour célébrer les caractéristiques écologiques, le rôle socio-économique de l’arganier et son apport à la recherche scientifique. 
 

La nature et l’homme ne peuvent être séparés

Alexander Schischlik, Dir p.i. du Bureau UNESCO pour le Maghreb

L’UNESCO célèbre les bienfaits et l’apport de l’Arganier, ainsi que son impact dans le développement socio-économique des communautés vivant dans la région, avec la désignation depuis 1998 de l’Arganeraie comme Réserve de Biosphère de l’UNESCO. En 2014, ce sont les pratiques et savoir-faire liés à l’arganier et l’argan qui sont inscrits dans la liste du patrimoine immatériel de l’humanité. Force est de constater que les aspects culturels relatifs à l’arganier, dont la culture de l’arbre, l’extraction de l’huile, la préparation des recettes et des produits dérivés, ainsi que la confection des outils artisanaux nécessaires aux différentes tâches, contribuent à la cohésion sociale, à l’entente entre les individus et au respect mutuel entre les communautés.

Ainsi, de par ses bienfaits scientifiques, médicales et son poids culturel, l’arganier est un ambassadeur de la région Souss-Massa. Cette région unique, où les arganiers sont cultivés depuis des siècles, combine biodiversité agricole, écosystèmes résilients et patrimoine culturel précieux. C'est pour cette raison qu'elle a été reconnue et protégée par diverses entités des Nations Unies.

L’adaptabilité de cet arbre au climat particulièrement aride et ses caractéristiques écologiques exceptionnelles, attribue à l’arganier et son système écologique une certaine unicité illustrant la nécessité de la préservation, la restauration des écosystèmes terrestres et la conservation de la biodiversité comme objectif de développement durable. En effet, compte tenu des effets du changement climatique qui se sont fortement manifestés lors de cet été 2021 et ont donc malheureusement contribué à faire prendre conscience de l’urgence climatique, la résilience d’arbre endémique tel que l’arganier préservant les écosystèmes terrestres et subvenant aux besoins de communautés locales, se doit d’être célébrée afin de rappeler la nécessité de sa préservation. 

Lien utile :