Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Cinq chercheuses exceptionnelles reçoivent le prix L’Oréal-UNESCO Pour les femmes et la science 2019

14 Mars 2019

focus_fwis2019_ceremony.jpg

© UNESCO / C. Alix

Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO, et Jean Paul Agon, Président-Directeur général de L’Oréal et Président de la Fondation L’Oréal, ont remis le prix L’Oréal-UNESCO pour les Femmes et la Science à cinq chercheuses remarquables lors d’une cérémonie au siège de l’UNESCO à Paris, France. Quinze jeunes chercheuses prometteuses, représentant l’avenir de la science, ont également été mises à l’honneur en tant que « Jeunes talents internationaux ».

« Dans toute son histoire et jusqu’à aujourd’hui, la science est l’un des nombreux domaines où les femmes sont les grandes oubliées des représentations sociales » dit la Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay. « L’UNESCO est toute entière engagée pour relever ce défi majeur en travaillant sur toute la chaîne qui va de l’éducation aux représentations collectives. L’éducation, d’abord, le socle de tous les possibles, avec une priorité accordée à l’éducation des filles et des femmes et en luttant le plus tôt possible contre les inégalités dans nos systèmes éducatifs. »

Najat Aoun Saliba, Maki Kawai, Karen Hallberg, Ingrid Daubechies et Claire Voisin ont reçu le prix en reconnaissance de l’excellence de leurs travaux dans leurs domaines respectifs: chimie analytique et atmosphérique; sciences de surface; la physique de la matière condensée; traitement numérique des images et des signaux; et géométrie algébrique.

Ingrid Daubechies et Claire Voisin sont les premières mathématiciennes à recevoir ce prix, la Fondation L'Oréal et l’UNESCO ayant choisi de renforcer leur engagement en faveur des femmes de science en ouvrant le Prix International dédié aux sciences de la matière à deux nouveaux domaines de recherche : les mathématiques et les sciences informatiques.

« La science est l’affaire de l’humanité tout entière » souligne Jean Paul Agon. « Donner aux femmes leur juste place dans la science et dans la société, c’est donner au monde une véritable chance d’adresser efficacement ses grands enjeux en matière de santé, de changement climatique ou bien encore d’intelligence artificielle. La prise en compte de la perspective du genre est essentielle pour une science bénéfique à tous. »

Cette année marque le 21e anniversaire d’un partenariat fructueux engagé pour soutenir les femmes et lutter contre les préjugés sexistes dans le secteur des sciences.

La science est l’un des multiples domaines que les représentations sociales continuent souvent, de par le monde, à associer à un seul travail masculin. Ces représentations ont pour effet d’occulter une large partie de l’histoire des sciences ; elles contribuent en outre, ne serait-ce qu’en privant les filles et les femmes de modèles féminins d’accomplissement scientifique, à perpétuer l’inégalité de genre dans l’accès à ce type d’études et de carrières. Les femmes ne représentent aujourd’hui que 30 % des chercheurs dans le monde. Cet enjeu de la place des femmes dans la science est au cœur du partenariat conclu entre l’UNESCO et la Fondation L’Oréal : un exemple exceptionnel de collaboration à long terme, qui vise à saluer, à encourager, à soutenir le travail de nouvelles générations de femmes scientifiques.

Prix L’Oréal-UNESCO Pour les femmes et la science : les cinq lauréates 2019

AFRIQUE ET ÉTATS ARABES

Professeur Najat Aoun SALIBA – Chimie analytique et atmosphérique

ASIE – PACIFIQUE

Professeur Maki KAWAI – Chimie / Catalyse

AMÉRIQUE LATINE

Professeur Karen HALLBERG – Physique / Physique de la matière condensée

AMÉRIQUE DU NORD

Professeur INGRID DAUBECHIES – Mathématiques/ Physique mathématique

EUROPE

Professeur Claire VOISIN – Mathématiques / Géométrie algébrique