Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Atelier du Comité PHI-Congo sur la maitrise des données

irsen.png

© UNESCO

L’UNESCO accompagne la République du Congo dans la mise en place du Comité national du Programme Hydrologique International (PHI-Congo).

 

Dans cette perspective, un arrêté créant ledit Comité a été signé en décembre 2018. En vue de son efficacité, un cadre réglementaire a été mis en place.

 

Il s’est tenu dans la salle de conférences de l’Institut National de Recherche en Sciences Exactes et Naturelles(IRSEN), le 10 avril 2019, un atelier sur « la maîtrise des données hydrologiques pour une meilleure valorisation des ressources en eau en République du Congo ».

 

L’objectif de cet atelier était de sensibiliser toutes les parties prenantes sur des données hydrologiques.

Cela conduit à une meilleure valorisation des ressources en eau et particulièrement dans l’adaptation aux phénomènes perturbateurs de disponibilité de la ressource.

 

Ont pris part à cet atelier : les représentants des structures membres du Comité, les représentants des partenaires techniques et financiers, les étudiants ainsi que la société civile.

 

Trois moments ont marqué cette cérémonie : la cérémonie d’ouverture, les présentations suivies de discussions et la cérémonie de clôture.

 

Après le mot de bienvenue du Vice-Président du Comité PHI-Congo, Didas Ambouloi, deux allocutions ont été prononcées.

 

Dans son mot de circonstance, Richard Bouka, Spécialiste du programme Sciences exactes et naturelles du Bureau de l’UNESCO a souligné l’urgence de la commémoration de la Journée mondiale de l’eau.

 

Il a relevé l’intérêt et l’importance de la mise en place du Comité national PHI, qui génère une synergie autour des acteurs de l’eau.

 

Prenant ensuite la parole, le Président du Comité national PHI-Congo a invité tous les secteurs travaillant sur l’eau dans le cadre de la gestion intégrée des ressources en eau, à se mettre ensemble autour du Comité national PHI pour trouver des réponses avec l’appui du PHI.

 

Les participants ont suivi cinq communications portant sur les thèmes suivants :

  • Inventaire sur les ressources en eau en République du Congo par le Docteur Dinga Jean Bienvenu, Point focal PHICongo ;
  • Production nationale en eau potable et état des infrastructures par Alouna Armel, Conseiller à l’Hydraulique du Ministre de l’énergie et de l’hydraulique ;
  • L’hydroélectricité et les enjeux de gestion durable, par Hervé Léonard Obambi Mouana Mhoreau, Conseiller à l’énergie du Ministre de l’énergie et de l’hydraulique ;
  • Avis des populations sur la consommation en eau et en électricité au Congo, par Dieudonné Moussala, Président de l’Association de défense des droits des consommateurs ;
  • Bilan des activités du PHICongo réalisées en 2018, par Jean Bienvenue Dinga.

Au terme des présentations suivies de fructueux débats, les participants ont adopté le règlement intérieur du Comité, et mis en place la Commission contrôle, suivi et évaluation.