Claire Voisin : explorer les mathématiques et de nouveaux raisonnements

28/02/2019

À l’ère de l’instantanéité et de la sur-médiatisation, les Unes accordent peu de place aux problèmes scientifiques et mathématiques qui nécessitent une réflexion poussée et le recours à la compréhension de concepts abstraits. Selon Pr Claire Voisin, lauréate 2019 du Prix L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science pour l’Europe, hormis quelques branches davantage mises sous les feux des projecteurs, les scientifiques continuent d’œuvrer dans l’ombre pour la société. 

Elle est récompensée pour ses travaux exceptionnels en géométrie algébrique. Ses découvertes pionnières lui ont permis de résoudre des questions fondamentales sur la topologie et les structures de Hodge des variétés algébriques complexes.

De nature curieuse, la Pr Voisin a commencé à s’intéresser aux mathématiques très jeune, sous les encouragements de son père. À 12 ans, elle découvrait la beauté des congruences, la poésie de l’algèbre et le bonheur d’assembler des raisonnements conceptuels et abstraits dans le but de démontrer un résultat concret. « Le sentiment de comprendre pleinement le fonctionnement des choses était merveilleux », se souvient-elle. 

Avec son élasticité intellectuelle et son approche téméraire, intransigeante et rigoureuse, la Pr Voisin est l’incarnation même de la mathématicienne classique. Elle a pour habitude de réfléchir à de nouvelles idées et à des casse-têtes en déambulant dans les rues de Paris. Mais son amour pour la découverte de théories, de logiques cachées et de structures précises ne s’arrête pas aux mathématiques : il s’étend jusqu’à l’art et à la poésie, faisant d’elle une artiste-mathématicienne unique en son genre. 

C’est son désir d’explorer des sujets complexes et de repousser les limites qui a guidé les choix d’études et de carrière de la Pr Voisin. Elle s’est spécialisée plus tard dans les mathématiques abstraites, et plus particulièrement en géométrie algébrique, une discipline qui étudie les propriétés intrinsèques des figures géométriques en partant de leurs équations. Au cours de l’histoire, la géométrie nous a beaucoup aidé à comprendre la structure du monde et, plus récemment, l’univers. Le calcul du rayon de la Terre et les théories des premiers géomètres sont à l’origine de découvertes physiques plus tardives. 

Lorsqu’on l’interroge sur l’importance de ses recherches en mathématiques, la Pr Voisin affirme qu’il est difficile de prédire quels éléments s’inscriront dans la durée. L’importance de la recherche en mathématiques pures ne se mesure pas par ses applications immédiates, mais par les nouveaux raisonnements qu’elle permet de développer. « Une construction, un argument ou un résultat peut s’avérer essentiel pour le futur », explique-t-elle. 

Membre de l’Académie des Sciences, la Pr Voisin est également la première femme mathématicienne à être entrée au Collège de France. Elle figure en outre parmi les cinq femmes à avoir reçu la médaille d’or du CNRS. 

Bien que la Pr Voisin n’ait personnellement pas connu de discrimination sexiste au cours de sa carrière, elle concède que la plupart des femmes actives dans les sciences ne sont pas reconnues à leur juste valeur et que leur travail est souvent sous-estimé ou considéré comme inférieur à celui de leurs homologues masculins. « Je pense que les femmes doivent fournir plus d’efforts que les hommes, notamment au début de leur carrière, si elles veulent être vues comme des scientifiques dignes de ce nom », déclare-t-elle. 

De fait, les mathématiques étant une discipline scientifique où les femmes sont particulièrement sous-représentées, la Pr Voisin est convaincue que les chercheuses sont souvent traitées comme une minorité plutôt que comme des « scientifiques parmi d’autres ». Elle conseille à toutes les jeunes scientifiques d’être ambitieuses et de ne pas perdre de vue les opportunités extérieures. Elle espère que sa désignation comme lauréate du Prix L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science encouragera plus de femmes à se tourner vers les mathématiques, et notamment les mathématiques pures.

Le prix L’Oréal-UNESCO pour les Femmes et la Science

Chaque année, les prix L’Oréal-UNESCO pour les Femmes et la Science recompensent cinq chercheuses exceptionnelles, issues de différentes régions du monde (Afrique et Etats Arabes, Amérique Latine, Amérique du Nord, Asie Pacifique, Europe). L’Oréal et l’UNESCO collaborent depuis plus de 20 ans pour aider davantage de femmes à accéder à l’excellence scientifique et à participer sur un pied d’égalité à la résolution des grands défis qu’affronte l’humanité. Le programme a reconnu à ce jour plus de 3 000 femmes scientifiques dans 117 pays et décerné 107 prix.

Les lauréates seront mises en lumière aux côtés de quinze jeunes talents féminins scientifiques internationaux, à l’occasion d’une cérémonie prévue le 14 mars au siège de l’UNESCO, à Paris.

Suivez la cérémonie en direct sur facebook.