News

Clôture de la phase 3 du projet d’alphabétisation fonctionnelle des commerçantes par les Technologies de l’Information et de la Communication

08/07/2020

L’UNESCO, en partenariat avec Nestlé, a procédé à la clôture du projet d’alphabétisation fonctionnelle des commerçantes par les TIC le jeudi 2 juillet 2020 au grand marché de Port-Bouët. La cérémonie a enregistré la présence de Mme Anne LEMAISTRE (Représentante et cheffe du Bureau de l’UNESCO en C et M. Thomas CASO (Directeur général de Nestlé Côte d’ivoire). Au terme de neuf mois de formation, 200 bénéficiaires directes du projet ont été primés à cette occasion. Chaque néo-alphabète a bénéficié d’un smartphone doté d’application numérique d’analphabétisation, d’un certificat de fin de formation et d’un cache-nez. A cette occasion, en plus de recommandations pour le bon usage de leurs capacités nouvelles acquises, les récipiendaires ont été sensibilisées au respect des mesures barrières contre la Covid 19. Le second volet de la cérémonie de clôture du projet a eu lieu le 6 juillet à Yopougon dans les centres d’alphabétisation de Selmer, Wassakara et SICOGI. 317 bénéficiaires ont été récompensées à cette occasion

 

 

Pour rappel, ce projet d’alphabétisation est né du besoin de l’UNESCO de proposer une offre d’alphabétisation adaptée à la modernité à l’ère du numérique. La phase préparatoire a débuté en 2016. La formation du public cible a commencé en 2017 dans la commune de Port-Bouët avec 260 apprenantes avant de s’étendre à Yopougon l’année suivante. A ce jour, l’UNESCO a renforcé les capacités de 550 commerçantes, encadrées par 50 jeunes formés et embauchés à cet effet.

 

 

 

Cette approche novatrice d’alphabétisation proposée par l’UNESCO en partenariat avec NESTLE et la Direction de l’Alphabétisation et de l’Education Non Formelle (DAENF) est basée sur des contenus de formation numérisés. En effet, grâce à une application numérique dénommée Alphatic sur smartphones, les commerçantes de différents marchés de Yopougon et de Port-Bouët ont appris à lire, écrire et calculer dans le but de mieux gérer leurs activités socio-économiques. Des résultats satisfaisants sont enregistrés sur le niveau d’acquisition de compétences et des changements qualitatifs dans les activités des bénéficiaires. La phase 3 du projet avait été lancé le 9 septembre 2019.